6 Avril 2018

Ghana: Polémique sur l'accord Etats-Unis-Ghana

Il n'y aura pas de base militaire américaine au Ghana, a déclaré le président Nana Akufo-Addo. Il s'est exprimé jeudi soir 5 avril à la télévision ghanéenne. Ces propos interviennent alors que la polémique enfle dans le pays, après la reconduction en mars d'un accord de coopération militaire entre les deux pays.

Le chef de l'Etat ghanéen est clair : « Il n'y aura pas de base militaire américaine » sur son sol. Pas question, de faire « des concessions sur la souveraineté du pays », assure Nana Akufo-Addo. « Je respecte, dit-il, la mémoire des patriotes dont les sacrifices nous ont apporté notre indépendance et notre liberté. »

Pourtant, dans son discours de jeudi, il confirme la reconduction de l'accord de défense avec Washington. Une coopération militaire qui dure depuis une vingtaine d'années.

Le texte signé en mars autorise le déploiement « sans entrave » de soldats et de matériel militaire américains au Ghana. L'armée américaine aura accès aux ondes radio du Ghana, à son espace aérien et à ses eaux territoriales. En retour, les Etats-Unis prévoient d'octroyer 20 millions de dollars pour la formation et l'équipement des soldats ghanéens.

Pour l'opposition, cet accord menace la souveraineté du pays. Le Ghana n'est pas à vendre, estiment des membres du Congrès national démocratique. La semaine dernière, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de la capitale pour protester contre cet accord.

Reste une question : si aucune base militaire n'est installée, où stationneront les soldats américains ? « Probablement à côté de l'aéroport d'Accra », dit-on dans l'entourage du président.

Ghana

Disparition d'un grand homme

Après beaucoup d'autres, Pax Africana a rendu hommage à Kofi Annan, décédé samedi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.