Congo-Kinshasa: La RDC œuvre pour atteindre la couverture sanitaire universelle

Photo: AfDB
7 avril, journée mondiale de la santé

Le pays a réaffirmé son engagement à travers ses autorités sanitaires, le 7 avril à Kinshasa, lors de la célébration du 70e anniversaire de la Journée mondiale de la santé.

Si la Journée mondiale de la santé a été célébrée cette année sur le thème " La couverture sanitaire universelle: pour tous et partout", en République démocratique du Congo (RDC), le thème national a été "Soins de qualité accessibles pour tous et par tout en RDC. C'est possible dès aujourd'hui". L'événement a eu lieu dans l'enceinte de l'Institut national pilote d'enseignement des sciences de santé, dans la commune de Kasa-vubu, sous le patronage du ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga.

Intervenant à cette occasion, le patron de la santé en RDC a indiqué que le pays s'est engagé à atteindre la couverture sanitaire universelle et tous les efforts sont déployés pour matérialiser cet objectif. "La couverture sanitaire n'est pas un slogan mais un projet de société car, tout le monde a droit à la santé. Ce projet de société est possible s'il y a l'engagement de tous à savoir le gouvernement, les partenaires, les professionnels de santé et la communauté ", a fait savoir le Dr Oly Ilunga.

Le ministre de la Santé a révélé que sous le leadership du chef de l'Etat, le gouvernement a mis en œuvre tout un système de prévoyance sociale et il existe déjà un noyau de la couverture sanitaire universelle. « Depuis des années, des médicaments pour soigner les maladies prioritaires telles que la malaria, le sida, la tuberculose sont gratuits. Grâce au programme de développement du système de santé, les mères et les enfants de moins de cinq ans ont accès à des soins de qualité à un coût abordable. Ce programme, déjà mis en œuvre dans treize provinces du pays, touche près de trente millions d'habitants et le ministère de la Santé publique continue à se mobiliser », a déclaré le Dr Oly Ilunga.

Rappelant aux professionnels de santé leur mission, il a dit : "La santé est précieuse, c'est notre patrimoine commun. Aujourd'hui, c'est la fête de la santé. C'est donc l'occasion pour les professionnels de santé de se rappeler leur motivation, ce qui les a poussés à embrasser cette profession pour être au service des autres. Il faut que les professionnels défendent les intérêts de la communauté pour éviter le drame ". Le ministre de la Santé publique a aussi interpellé la communauté à adopter des comportements responsables pour lutter contre la maladie, contribuant ainsi à l'atteinte de la couverture universelle des soins de santé, notamment en vaccinant les enfants, en recourant à l'hygiène.

Auparavant, le secrétaire général à la Santé a souligné que la célébration de la Journée mondiale de la santé offre à tous les détenteurs de la santé l'occasion de mobiliser l'attention de tout le monde pour accélérer la couverture sanitaire universelle qui est une priorité du gouvernement.

Pour sa part, le représentant de l'OMS, le Dr Allarangar Yokouidé, a signifié que cette agence onusienne a réalisé des avancées dans la santé à travers le monde. Il a indiqué, à titre d'exemple, qu' un milliard de personnes supplémentaires sont mieux protégées face aux situations d'urgence sanitaire, et un milliard d'autres ont pu bénéficier d'un meilleur état de santé et de plus de bien -être. Toutefois, a reconnu le fonctionnaire onusien, plus de la moitié de la population, selon le Global monitoring report publié en décembre dernier, n'a pas accès aux services de santé essentiels et, en 2009, près de cent millions de personnes ont sombré dans la pauvreté.

Les actions de Path dans le secteur de la santé en RDC

Par ailleurs, une exposition des différents acteurs intervenant dans le secteur de la santé a été organisée pendant cette commémoration. Path, une organisation internationale partenaire de la RDC dans la santé, a aussi exposé ses réalisations. Cette organisation poursuit comme objectifs l'amélioration de la qualité des soins ; l'augmentation de la disponibilité des technologies et interventions salvatrices ; l'augmentation de la demande pour les technologies et interventions salvatrices. Elle intervient aussi dans le renforcement de l'environnement propice à l'amélioration des soins de santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.