9 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Mbandaka - Retour de Rachel Ndjoli, la jeune fille blessée par balle lors de la marche du 25 février

Rachel Ndjoli, la jeune fille de 13 ans qui avait reçu des balles à la poitrine et au bras droit, lors de la répression de la marche initiée par le Comité laïc de coordination (CLC) le 25 février dans la ville de Mbandaka a regagné cette ville samedi 7 avril.

Elle avait été transférée à la Clinique Ngaliema à Kinshasa pour des soins appropriés, avec l'aide financière de l'initiateur de l'ONG Initiative pour le développement de la cuvette centrale (IDCC), le sénateur Jacques Djoli qui était au chef-lieu de l'Equateur lors de ces événements.

« Une balle lui avait ôté le mamelon, deux ont percé le sein et un autre le bras. On a retiré trois balles à la Clinique Ngaliema à Kinshasa. Vue la gravité, le sénateur Jacques Djoli nous a envoyés à Kinshasa pour des soins appropriés. C'est ainsi qu'on a pu extraire ses balles à la Clinique Ngaliema. Après les soins, l'enfant est rentrée le samedi bien-portante. Le comportement des policiers est déplorable. Ils partagent aussi notre souffrance. Ils devaient nous protéger au lieu de tirer sur nous », a précisé Ndjoli Loma Mbula, le père de la fille.

Congo-Kinshasa

Qui tue à Beni ?

Dans cette tragédie qui se déroule depuis quatre ans au Nord Kivu particulièrement dans la ville de… Plus »

Copyright © 2018 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.