Sénégal: Système de parrainage - La réponse du Ministre sénégalais de la justice

Le ministre de la Justice, Ismaïla madior Fall, n'a pas apprécié la sortie d'Abdoulaye Bathily pointant le parrainage.

Il le dit : "Sans démonstrations ! Quand je l'ai entendu dire que le parrainage était anti-démocratique, j'aurais compris que le Pr Abdoulaye Bathily dise que le parrainage pose problème au regard de tel point ou tel point. Quand on était à l'université, quand on n'était pas d'accord avec un ami, on lui disait tu es un réactionnaire. Ce genre de déclaration relève de l'infantilisme politique."

S'arrêtant sur le pourcentage (1% de l'électorat), Pr Bathily a soutenu que "c'est une violation du secret du vote avant l'heure". "Dans ce cas, ce n'est pas le principe du parrainage qui est anti-démocratique. Il pouvait dire : 'je trouve anti-démocratique le pourcentage'", suggère le Garde des Sceaux, qui était ce dimanche l'invité du Grand Jury de la Rfm.

Ismaïla Madior Fall de poursuivre: "Pourquoi 1%, parce que quand on a introduit le parrainage pour la première fois au Sénégal sur loi constitutionnelle d'octobre 1991. C'était 10.000 signatures alors que le fichier électoral était à 2 millions 450 mille électeurs. Cela a changé depuis 1991. Aujourd'hui, on est à 15 millions d'habitants au Sénégal. Donc, on ne peut pas garder le même pourcentage. 1%, c'est pour que même s'il y a des changements, qu'on ne dise plus 70 mille, 35 mille. La population du Sénégal va faire 60 millions en 2025, ce sera toujours 1%."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.