10 Avril 2018

Afrique: Fonds vert pour le climat - Le continent bénéficie 900 millions de dollars pour 28 projets

C'est ce qu'a indiqué le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat (FVC), Howard Bamsey lors de l'ouverture des travaux de la rencontre entre les experts du Fonds et les représentants des pays de la région Afrique à Bamako.

La rencontre de Bamako a permis d'explorer en profondeur la problématique du changement climatique afin de mieux soutenir les Etats à faire face aux effets néfastes. Selon Howard Bamsey, cette réunion est bénéfique car après la tenue de la première, le Fonds vert a triplé les engagements vers l'Afrique. Ainsi le Fonds a débloqué pour l'Afrique 900 millions de dollars pour 28 projets.

Le fonds Vert pour le climat est basé en Corée du Sud. Il finance des projets d'ordre climatique et à Bamako les acteurs attendent une proposition de plus de 10 milliards de dollars de portefeuille soit 5 mille milliards de F CFA, « 4 milliards de projets présentés il y a deux ans, 900 millions ont été financés par le fonds et le programme de travail continue », a dit Howard Bamsey.

Le patron du FVC a expliqué les missions de son organisation. Fruit d'un consensus réunissant 194 gouvernements et lancé fin 2011, le FVC est le mécanisme financier de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Il a pour objectifs de limiter ou de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement et d'aider les communautés vulnérables à s'adapter aux impacts déjà ressentis des changements climatiques.

Il entend apporter, également, une contribution ambitieuse à la réalisation des objectifs d'atténuation et d'adaptation de la communauté internationale, dans le but de maintenir l'élévation moyenne de la température de la planète en dessous de 2°C.

Tous les pays en développement, qui sont des Parties à la Convention, sont éligibles à un financement du FVC. «A travers cette rencontre, il est question d'explorer en profondeur la problématique du changement climatique afin de mieux soutenir les Etats à faire face aux effets néfastes» a souligné Howard Bamsey.

Afrique

L'Union africaine ne devrait pas tolérer l'expulsion des filles enceintes du système scolaire

En juin, le Burundi a rejoint un petit groupe de pays africains qui interdisent aux filles enceintes de poursuivre leurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.