10 Avril 2018

Afrique de l'Ouest: Jean-Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la CEDEAO – « On ne peut pas lutter contre le blanchiment de capitaux sans un système harmonisé »

Le nouveau Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou estime qu’on ne peut pas lutter efficacement contre le Blanchiment de capitaux et le Financement du terrorisme (BC/FT) dans un système financier s’il n’y a pas un dispositif harmonisé et uniformisé.

Il l’a fait savoir lors de sa visite qu’il a effectué, le lundi 9 avril 2018 dans les locaux du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba). C’était dans le cadre d’une visite de travail qu’il a effectué les 8 et 9 Avril au Sénégal.

A son avis, cette nécessité d’agir ensemble va permettre «d’éviter que ces activités illicites prospèrent dans le système financiers, freinent le développement et la croissance et exposent les économies et la société aux risques d’implosion».

D’où la nécessité, pour M. Brou, de renforcer les activités du GIABA, son emprise, à mettre à jour les dispositifs règlementaires et encourager la coopération entre les pays à travers les Cellules de nationales de traitement des informations financières (Centifs).

«Je vous félicite sur tout ce qui a été fait. Au niveau de la Commission, nous allons vous apporter tout l’appui nécessaire afin d’atteindre les objectifs fixés », a t-il fait savoir à l’équipe du GIABA.

Cette visite a été une opportunité pour les équipes du Groupe intergouvernementalde faire une présentation générale sur cet organisme communautaire et ses activités depuis sa création en 2000 jusqu’à nos jours.

Au regard de ce qui a jusque-là été réalisé dans la lutte contre ces fléaux, M. Brou qui a décerné un satisfait de ce qu’il a vu et entendu, a encouragé le personnel du GIABA à travailler dans la continuité avec le nouveau Directeur Général, M. Kimélabalou Abaqui a pris fonction le 1er mars 2018.

Il faut souligner que ce plaidoyer du président de la Commission de la CEDEAO entre d’ailleurs en droite ligne avec la vision du nouveau directeur général du GIABA.

Lors de la cérémonie de passation de charges, M. Aba avait prôné l'unification des actions des autres institutions de la CEDEAO, des cellules des renseignements financiers des États membres du GIABA et des partenaires de l'organe pour accomplir efficacement et obtenir les résultats escomptés.

Procureur de son état,  il avait clairement fait part de son ambition d’intensifier les actions dans la lutte contre les fléaux qui ont pour noms blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Afrique de l'Ouest

CAN 2018 (F) - Le bon moment pour le Ghana ? Présentation

Pays hôte de la Coupe d'Afrique des Nations féminine 2018, le Ghana est un habitué de la… Plus »

Copyright © 2018 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.