11 Avril 2018

Algérie: Crash d'un avion militaire - Un deuil national de trois jours décrété

Photo: Le Pays
Un crash, plusieurs interrogations

Deux cent cinquante-sept personnes sont mortes ce mercredi 11 avril dans le crash d'un avion militaire algérien près de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d'Alger. Un deuil national de trois jours a été décrété.

C'est la pire catastrophe aérienne que l'Algérie ait jamais connue. Ce mercredi matin, à 7h50 heure locale, un avion militaire Iliouchine II-76, de fabrication russe, s'est écrasé juste après son décollage de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d'Alger. L'épave calcinée gît dans un champ à une centaine de mètres de la base.

A bord de l'avion se trouvaient 257 passagers, en majorité des militaires et leur famille. Tous ont été tués. Leurs portraits tournent en boucle sur les chaînes de télévision privées du pays.

Le président Abdelaziz Bouteflika a décrété un deuil national de trois jours à compter de ce mercredi. Il a également « ordonné » que soit récitée vendredi la Prière de l'absent en mémoire des victimes, après la grande prière hebdomadaire.

Car ce mercredi soir, c'est toute l'Algérie qui est sous le choc, témoignage Fayçal Métaoui, journaliste à Tout sur l'Algérie. « Certains parlent déjà d'un mercredi noir », dit-il. Par solidarité, les médecins résidents, en grève depuis cinq mois, ont mis fin à leur mouvement pour venir en aide aux services de secours, indique Fayçal Métaoui.

Pour l'instant, l'accident demeure inexpliqué. L'avion a-t-il subi une défaillance technique ? Etait-il vétuste ? L'accident est-il lié à la surcharge de l'appareil, les appareils de ce type étant prévus pour transporter entre 126 et 225 passagers ? Le ministère de la Défense algérien a annoncé la mise en place immédiate d'une commission d'enquête pour en déterminer les circonstances.

L'avion devait se rendre à Tindouf, à 1 800 kilomètres d'Alger, où sont installés les camp de réfugiés sahraouis. Le représentant du Front polisario à Paris indique que plusieurs membres du mouvement indépendantiste se trouvaient à bord de l'appareil.

En savoir plus

Crash d'un avion militaire à Alger - Le malheur est dans le pré

Des centaines d'ambulances, toutes sirènes hurlantes ; des dizaines de véhicules de sapeurs-pompiers ;… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.