12 Avril 2018

Burkina Faso: Télédéclaration et télépaiement des impôts - La digitalisation en marche

Dans le cadre de la modernisation de ses procédures et de l'amélioration de la qualité des services rendus aux contribuables, la Direction générale des Impôts a organisé la cérémonie de lancement officiel du portail de télédéclaration et de télépaiement des impôts et taxes sur Internet (eSINTAX) le jeudi 12 avril 2018 à Ouagadougou. Il vise l'émergence d'une administration fiscale pour mieux collecter les impôts en permettant aux contribuables de déclarer et de payer leurs contributions fiscales à partir d'un ordinateur, d'un smartphone ou d'une tablette numérique.

La Direction générale des impôts (DGI), dans sa quête permanente d'excellence pour plus d'efficacité dans la collecte des ressources au profit du budget de l'Etat et des collectivités, ne veut pas rester en marge de l'évolution des technologies de l'information et de la communication. En effet, elle s'est engagée dans une révolution fiscale en mettant à la disposition des contribuables la plateforme eSINTAX de télédéclaration pour le paiement des impôts et des taxes. C'est une innovation majeure qui va changer significativement la donne en matière de recouvrement des impôts, car elle va réduire le temps de traitement des déclarations à la caisse et les pertes de documents par l'administration, éviter au contribuable de se déplacer pour accomplir ses déclarations, etc.

En outre, cela contribuera à limiter les interventions humaines dans les opérations d'assiettes, de recouvrement des impôts et de gestion du contentieux fiscal.

Premier portail gouvernemental, eSINTAX présente des enjeux stratégiques à un triple niveau : chez les contribuables, il va faciliter les interactions avec l'administration fiscale, réduire le temps consacré à la gestion fiscale des entreprises, recentrer les échanges sur la situation fiscale et le contenu et non plus sur les dépôts papiers et le formalisme ; à la DGI, cela leur permettra de dématérialiser et sécuriser les tâches manuelles, de recentrer l'activité sur des tâches à forte valeur ajoutée, de favoriser la transparence et d'améliorer l'image de la structure et, enfin, pour le Burkina Faso, il va favoriser la promotion du pays vis-à-vis du monde économique, digitaliser les services publics au niveau des investisseurs et partenaires techniques et financiers.

Confiant en ce que la téléprocédure va apporter comme innovation, le premier responsable de la DGI, Adama Badolo, s'est réjoui que, grâce à ce projet, il y ait une possibilité d'amélioration dans le monde des affaires, et que le pays soit bien noté dans le classement Doing business. Pour lui, de façon automatique, 80% des recettes de la DGI seront sécurisés et le pourcentage restant sera bien géré par les agents qui auront davantage de temps pour élargir l'assiette fiscale.

A noter que la présente plateforme est à sa phase de télédéclaration et a coûté environ 180 000 000 FCFA. En effet, il reste le paiement en ligne, par mobile money, les services en ligne comme eattestation de situation fiscale, etc. Les contribuables qui peuvent adhérer à eSINTAX sont les entreprises de la Direction des grandes entreprises (DGE) et de la Direction des moyennes entreprises (DME).

Le ministre de tutelle, Rosine Coulibaly/Sori, quant à elle, a souligné que cela fait partie d'un engagement que le gouvernement a pris de moderniser l'administration fiscale et de financer aussi le Plan national de développement économique et social (PNDES) à partir des recettes propres.

Elle a conclu que son souhait est que tous les contribuables adhèrent massivement au portail et à la déclaration de leurs impôts en ligne.

Encadré

Démarche pour adhérer à la plateforme eSINTAX de la DGI

1- Rendez-vous dans votre centre des Impôts pour recevoir votre numéro eSINTAX (un numéro eSINTAX est attribué par IFU (imprimé fiscal unique)). C'est un numéro confidentiel et indispensable pour vous inscrire et vous connecter à votre espace entreprise de services en ligne

2- Vous vous connectez à eSINTAX.bf et suivez les étapes de la procédure d'adhésion en ligne. Vous devriez identifier le responsable de votre espace entreprise sur le portail et joindre les justificatifs demandés (autorisation du mandataire social et pièce d'identité de l'utilisateur principal)

3- Dès transmission de votre demande d'adhésion, la DGI contrôle votre demande et active votre compte en ligne dans un délai maximum de 48h après votre demande. Ce contrôle (informations saisies et documents numérisés) préserve les contribuables de toute usurpation d'identité

4- Dès que la demande est acceptée, un mot de passe temporaire est envoyé par courrier électronique à l'utilisateur principal du compte de l'entreprise. Ce mot de passe doit être modifié à la première connexion par l'utilisateur principal.

Burkina Faso

Procès Diendéré - Reprise des audiences

Reprise ce lundi 16 juillet de l'interrogatoire des accusés du coup d'Etat de septembre 2015 après une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.