12 Avril 2018

Sénégal: Technologies Agricoles et diffusion a grande échelle - Le Coraf annonce un plan quinquennal de 35 milliards de FCfa

Catalyser et assurer la mise en échelle des innovations technologiques agricoles dans les 5 prochaines années. C'est l'ambition que s'est fixée le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (Coraf) à travers son nouveau plan 2018-2022 dont le coût est estimé à 61 millions de dollars, soit environ 35 milliards de FCfa.

Le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (Coraf) a débattu, hier, à Dakar, à l'occasion de sa 12ème assemblée générale, de son plan opérationnel 2018-2022. Il portera essentiellement sur la consolidation des acquis et la mise à l'échelle des technologies au profit des utilisateurs.

D'un coût estimé à 61 millions de dollars, soit environ 35 milliards de FCfa, ce nouvel agenda des chercheurs agricoles réunis au sein de cette institution ouest et centre africain compte corriger les impairs et les faiblesses notés ces derniers temps dans le déroulement des activités. « Il s'agit, entre autres, de la dégradation des ressources naturelles, le non alignement des politiques agricoles dans la région et la création d'un environnement favorable pour la mise à grande échelle de toutes les technologies mises au point par la recherche dans l'agriculture au sens large du terme », a indiqué Abdoulaye Jalloh, responsable de Africa Rice.

Pour sa mise en œuvre dans les 5 prochaines années, le directeur exécutif du Coraf, Abdou Tenkouano a soutenu que l'institution mise davantage sur le partenariat et la mutualisation des efforts. Il soutient que 70 % des ressources financières ont été déjà mobilisées pour le nouveau plan opérationnel.

Avant la clôture des travaux prévue, aujourd'hui, certains participants ont formulé quelques recommandations qui doivent être prises en compte par le plan opérationnel. Il s'agit, entre autres, de faire évoluer l'ensemble des centres nationaux de spécialisation en centres régionaux d'excellence (2 ont fait le basculement) et de faciliter la mutualisation des efforts entre les organisations paysannes, les exploitations familiales et les chercheurs. C'est, entre autres, l'avis de l'ancien président du Cadre national de concertation et de coopération des ruraux du Sénégal (Cncr), Mamadou Cissokho. Il n'a pas manqué d'inviter le Coraf à une véritable mue dans la manière d'aborder la problématique du développement agricole et de la sécurité alimentaire en Afrique.

Sénégal

Projet de dépollution de la Baie de Hann

« Notre ambition est de démarrer avant la fin de l'année le projet de dépollution de la Baie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.