13 Avril 2018

Congo-Brazzaville: Application - « Tinda » promeut l'inclusion financière via le mobile

La plate-forme numérique de transfert d'argent via le mobile se veut être la solution révolutionnaire qui favorise l'inclusion financière en Afrique, en général, et au Congo, en particulier.

L'application veut briser les barrières encore visibles pour ainsi aider la population africaine très peu bancarisée à avoir accès à des services grâce au développement des télécommunications mobiles.

Accessible sur tout type de téléphone, l'usage de « Tinda » ne nécessite pas obligatoirement aux abonnés de la téléphonie mobile d'avoir accès à un compte en banque pour pouvoir bénéficier des faveurs des services de cet outil numérique.

Le système fonctionne avec une connexion internet, qu'importe le réseau de téléphonie mobile et même hors connexion. L'application est fonctionnelle sur un ordinateur connecté à internet. Souhaitant participer à l'amélioration du taux de bancarisation au Congo et en Afrique, la plate-forme vise également à aider les utilisateurs de migrer vers la création des comptes bancaires.

«Tinda » permet, entre autres, de réaliser aisément des transactions financières à distance, totalement dématérialisées et sécurisées, en s'affranchissant de toute contrainte de temps et d'espace et assurer la collecte des impôts et taxes au profit des collectivités et /ou des gouvernements. Elle est une plate-forme de multibanking, c'est-à-dire une passerelle entre les trois mondes de la finance, à savoir les banques, les microfinances et les services Mobile Money.

Développée par la Start up qui porte le même nom Tinda (Technologie et innovations numériques pour le développement de l'Afrique) et qui a aujourd'hui vingt-trois employés, cette application est un outil numérique qui répond aux exigences de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), en qualité de gestionnaire technique de réseau multibanking, dans le cadre de l'activité d'émission de la monnaie électronique. « TInda » assure la gestion de la monnaie électronique et optimise la gestion des programmes projets sociaux et économiques

Actuellement, elle est utilisée par plusieurs institutions financières de la place, entre autres, la banque postale, des microfinances à Pointe-Noire et la société VMK. L'ambition de la start up « Tinda », au travers de cette application, est de permettre à l'Africain de réaliser aisément ses transactions financières. Outre Tinda, la start up a mis en place une nouvelle solution , à savoir FiscaliT+, une plate-forme de gestion et de collectes des impôts, TVA et centime additionnel.

« Tinda est une SARL actuellement mais une mutation est en cours et d'ici à un mois, nous passons en SA avec un capital de cinquante millions de FCFA. Nous avons actuellement vingt-trois employées dont quatre banquiers, trois experts comptables, deux juristes, neuf ingénieurs et cinq administrateurs », souligne Laud Obami,cofondateur de la startup Tinda, basée à Pointe-Noire.

Congo-Brazzaville

Emprisonnement ferme requis contre Makaya pour complicité d'évasion

Le ministère public a requis jeudi 19 juillet une peine d'un an d'emprisonnement ferme contre l'opposant Paulin… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.