14 Avril 2018

Afrique du Sud: Dernier hommage à Winnie Madikizela-Mandela

Photo: @MYANC/Twitter
Une partie de la foule au service commémoratif officiel Winnie Mandela au stade d'Orlando à Johannesburg.

Des milliers de Sud-Africains ont pris part, le 14 avril, aux obsèques de l'ex-épouse du président Nelson Mandela, porte-flambeau populaire de la lutte contre l'apartheid, décédée le 2 avril à 81 ans. Son enterrement conclut les dix jours du deuil national décrété pour la circonstance.

Les obsèques de Winnie Madela, dite Mama Africa, se sont déroulées au stade du Township de Soweto, en présence de plusieurs dirigeants étrangers, dont le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, et namibien, Hage Geingob. Des personnalités comme Jesse Louis Jackson, militant emblématique des droits civiques aux Etats-Unis, ont assisté aussi aux funérailles.

En effet, Denis Sassou N'Guesso a joué un rôle majeur dans l'éradication du système d'apartheid en Afrique du Sud, davantage lorsqu'il a présidé aux destinées de l'Organisation de l'unité africaine, en 1986.

En rendant hommage à Winnie Mandela, le chef de l'Etat congolais exprime en même temps sa gratitude à celle qui avait associé sa voix à celle du peuple congolais, apportant par ricochet son soutien au président de la République, son ami de lutte.

Depuis le décès de « Mama Winnie », les cérémonies d'hommage se sont succédé dans le pays tout entier pour célébrer « la Mère de la nation », la « libératrice » et « l'héroïne » de la lutte anti-apartheid.

Pendant les heures les plus sombres du régime raciste blanc et les vingt années de détention de son ex-époux, Nelson Mandela, Winnie, la militante politique et féministe, a entretenu la flamme de la résistance contre l'apartheid, malgré les tortures, les humiliations et les séjours en prison.

La photo du couple, main dans la main, le jour de la libération de Nelson Mandela en 1990, symbolise la victoire sur le régime raciste blanc, qui tombera officiellement quatre ans plus tard. Le couple ne survivra pas car ils se séparent en 1992, deux ans avant l'accession à la présidence de Nelson Mandela, prix Nobel de la paix, auréolé de toute la gloire. Parallèlement, l'image de Winnie se trouve écornée par des condamnations pour fraude, enlèvement et violences sur de jeunes militants.

La dépouille de Winnie Mandela est arrivée le 13 avril à sa maison de Soweto, un quartier modeste noir auquel elle y est restée fidèle. Elle a été inhumée au cimetière de Fourways, au nord de Johannesburg, aux côtés de l'une de ses petites-filles décédée en 2010.

En savoir plus

Obsèques de Winnie Mandela - La ferveur des milliers de Sud-Africains réunis à Soweto

L'Afrique du Sud rend, ce samedi, un dernier hommage à Winnie Mandela décédée le 2 avril… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.