15 Avril 2018

Madagascar: Lois électorales - Des contestations sans cesse plus nombreuses

À Madagascar, les contestations s'amplifient. Des personnalités politiques et civiles s'unissent pour s'opposer à l'adoption des textes électoraux. Selon elles, les lois ne garantissent pas l'apaisement dans le pays. Les opposants à ces lois interpellent à présent la Haute cour constitutionnelle.

Après les militaires à la retraite, la liste des contestataires s'allonge. Cette fois, ce sont des candidats à la présidentielle, telles que Saraha Rabeharisoa ou Arlette Ramaroson, qui s'élèvent contre les lois électorales.

Des membres de la société civile aussi s'y opposent, comme, notamment, le groupement des experts nationaux (GEN). Ce dernier a fait savoir que les lois ne respectent pas du tout les droits des électeurs et qu'elles constituent une forme d'exclusion. Sont particulièrement visées les dispositions qui prévoient un délai de campagne trop court et la création couteuse de nouveaux bureaux de vote.

La Haute cour constitutionnelle saisie

Ces personnalités qui font front commun souhaitent aussi une meilleure régulation des média en période électorale. Considérant que certaines dispositions des lois organiques vont à l'encontre de la constitution, ils ont donc décidé de saisir la Haute cour constitutionnelle afin qu'elle invalide les textes.

Les lois électorales ayant été votées par le Sénat mercredi 12 avril, la Haute cour constitutionnelle est la dernière étape avant la promulgation des textes par le président de la République.

Madagascar

Elections présidentielles - Des candidats entretiennent le suspense

Les groupements politiques et associations préparent activement les élections présidentielles de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.