16 Avril 2018

Togo: Le SYNPHOT promet une grève sèche pour réclamer la libération des enseignants arrêtés à Kara

"Le SYNPHOT est membre de la STT (Synergie des Travailleurs du Togo) et tout problème qui concerne la STT, le SYNPHOT va répondre présent". Ce sont là des mots qui plantent le décor de la position prise par le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo dans le dossier des enseignants arrêtés à Kara.

En Assemblée générale ce lundi à Lomé, ce syndicat qui ne cesse de multiplier les grèves avec service minimum depuis un moment se fait encore plus menaçant par rapport à ce dossier.

"Le SYNPHOT, membre de la STT promet une grève sèche jusqu'à la libération des enseignants arrêtés", c'est ce qu'a laissé entendre ce jour un des responsables de ce syndicat.

Représentant le SYNPHOT au sein du groupe de travail mis en place par le gouvernement, Gilbert Tsolényanou a profité de l'occasion de cette assemblée pour faire le point des travaux aux membres du Syndicat. "Les choses avancent lors des discussions" a assuré M. Tsolényanou.

Toutefois, reste-il ferme, "Malgré l'avancée des discussions le SYNPHOT s'en tient à toutes ces revendications qu'il juge très importantes" et le mouvement enclenché " ne va pas s'arrêter sans qu'on n'obtienne ce qu'on demande".

C'est bien là une position du SYNPHOT qui atteste que le pouvoir de gouvernement de Komi Klassou n'est pas sorti de l'auberge et qu'il faudra compter avec les particiens hospitaliers du Togo à tout moment où il s'avèrerait opportun de manifester pour revendiquer leurs droits.

Togo

ACP/UE - Vers des partenariats régionaux

Les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et l'Union européenne devraient débuter dans le courant… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.