16 Avril 2018

Tunisie: Euphorique Espérance

Et si cette fois-ci le débat des titans a été beaucoup plus disputé et spectaculaire, c'est parce que l'EST a su revenir à la charge à temps et a été à la hauteur de l'événement.

Une Espérance où l'arrivée notamment de Foued Kammoun à mi-chemin du play-off, succédant à Nizar Chkili, a donné un nouvel élan, une nouvelle dimension psychologique et technique à l'équipe.

En cette finale aller, la puissance et le talent de l'EST ont été si forts et déterminants. L'ensemble a évolué presque à la perfection.

Malgré leur volonté et un sursaut d'orgueil au premier set et durant la première partie du second, les Clubistes de Sfax n'ont pu tenir le coup face à des locaux mieux organisés en défense.

L'orgueil ne suffit pas, et c'était tellement difficile pour les coéquipiers de Larbi Ben Abdallah. Il a fallu pour l'équipe de Sfax payer cher ses hésitations et ses maladresses tant au niveau du service que de la réception ou de l'attaque.

La couverture aussi n'a pas été assurée avec l'efficience escomptée. Il faut dire que la perte du set inaugural, le plus emballant et qui a tenu tout le monde en haleine, a pesé lourd sur le moral des Sfaxiens et a paralysé leurs réflexes.

Un premier set où le CSS a mené par 19-14. On croyait que cette marge sécurisante allait inciter les Sfaxiens à la conserver jusqu'à la fin.

Ce ne fut qu'une illusion. L'EST ne lâcha pas et effectua une remontée magistrale. Le retour en fanfare du Cubain Rizole, Hosni Karamosli, Mohamed Ali Ben Othman a permis à l'équipe de réduire l'écart à un point 22-23 puis à égaliser 23-23.

La tension monte d'un cran et la parité continue. 25-25, 27-27, 29-29, avant que les «Sang et Or» dans un sursaut rageur forcent la décision 31-29 !

L'équilibre persista encore au début du second set 6-6, 10-10. A ce niveau, l'EST commence à varier la manœuvre à sa guise, profitant du flottement sfaxien dans tous les compartiments du jeu. Evidemment, il fallait compter sur l'apport de l'organisateur qui a répondu présent.

Mehdi Ben Cheikh a réussi l'une de ses meilleures rencontres en contribuant par son savoir-faire et sa vigilance à déstabiliser complètement la machine d'en face et permit à son équipe de clore aisément ce deuxième set en sa faveur 25-19.

Le troisième et dernier set ne fut en quelque sorte qu'une simple formalité pour une EST en état de grâce. Le CSS ne parvint même pas à égaliser. Les «Sang et Or» s'imposèrent logiquement 25-20. Il leur reste à confirmer ce samedi à Sfax.

Lors du match aller pour la troisième place, disputé à Sousse, l'Etoile du Sahel n'a pas fait de détail pour venir à bout de la Saydia sur un score net.

Finale retour du championnat féminin : le CSS réagit, la belle s'impose

Dans une rencontre de haute couleur disputée à Sidi Bou Saïd, le Club Sfaxien a répondu à l'unique occasion pour s'accrocher.

Dans un grand jour et avec la capacité de réagir, tout en faisant preuve d'une détermination décuplée, les coéquipières de Nihal Kbaïer ont étalé toute leur classe pour anéantir les espoirs des Carthaginoises en renversant la vapeur au cinquième set 22-20.

Un tie-break passionnant et du volley-ball de belle facture. Le CFC a raté quatre fois la balle de match. Le CSS a énormément résisté et parvint à prendre l'ascendant finalement.

Notons que le CFC a gagné aisément le premier et le quatrième sets 25-19, 25-15. Le CSS a arraché le deuxième et le troisième sets 25-22, 26-24.

Recours donc à la belle ce samedi sur le parquet de la salle Commandant Bjaoui à Sfax.

Tunisie

Le parti islamiste Ennahda remporte 130 mairies, devant Nidaa Tounès

En Tunisie, le mouvement Ennahda est arrivé en tête en remportant 130 mairies, la majorité des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.