16 Avril 2018

Tunisie: Ali Selmi (ancien sélectionneur national adjoint) - «Youssef Msakni, irremplaçable»

Bref, on ne peut pas limiter les causes des blessures. En fin de saison et à force d'avoir peur de se blesser à la veille d'une Coupe du monde, on finit par se faire mal.

L'excès de confiance conduit également à la blessure. C'est le cas de Youssef Msakni. Il a connu une saison euphorique et il cherchait le sublime : terminer en beauté. Sauf qu'il a couru un gros risque et le résultat y est : une grave blessure qui le priverait du Mondial russe.

Les blessures de joueurs-cadres comme Youssef Msakni, Ali Maâloul et Amine Ben Amor, ont forcément leur impact sur la sélection. C'est une perte pour la sélection et pour les joueurs eux-mêmes qui rêvent d'aller au Mondial. Si Ben Amor et Maâloul sont récupérables, c'est beaucoup plus compliqué, voire gravissime pour Msakni.

Comme les athlètes qui rêvent des Jeux olympiques, l'objectif suprême d'un footballeur est de disputer, au moins une fois dans sa vie, une phase finale d'une Coupe du monde.

Une participation à un Mondial, ça compte beaucoup dans le CV d'un joueur d'autant qu'après une participation à une phase finale d'une Coupe du monde, un footballeur peut aller loin et passer à un palier supérieur.

Les agents de joueurs et les recruteurs des grands clubs seront aux aguets dans les tribunes des stades de Russie l'été prochain.

Une bonne partie des joueurs de l'épopée de 1978 sont partis dans les pays du Golfe après le Mondial d'Argentine. Idem pour les internationaux qui ont pris part à la Coupe du monde de 1998. Les Beya, Ben Slimane et autre Adel Sellimi sont partis en Europe après le Mondial de France.

Bref, la Coupe du monde aurait été une belle vitrine pour un jeune joueur comme Youssef Msakni. Les portes de l'Europe s'ouvriraient pour lui.

Pour finir, c'est pénible pour des joueurs comme Msakni, Ben Amor et Maâloul de se blesser à la veille du Mondial alors qu'ils étaient décisifs dans la qualification au rendez-vous russe.

J'ajoute aussi que, vu ses qualités exceptionnelles, Youssef Msakni est irremplaçable. Des joueurs comme Khazri ou Selliti se complètent avec Youssef Msakni, mais ne peuvent le remplacer.

Dommage qu'une blessure empêche ce joueur qui a cravaché dur au fin fond de l'Afrique de participer au Mondial».

Tunisie

Club Africain - Saber Khalifa prêté à un club koweïtien

Saber Khalifa quitte la Tunisie pour le Koweit. L'attaquant du Club Africain de Tunis s'est engagé ce dimanche… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.