16 Avril 2018

Burkina Faso: Kénédougou - L'école "A" de Kourouma souffle ses 75 bougies

Le ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, Stanislas Ouaro a présidé dans l'après-midi du samedi 31 mars 2018, la cérémonie commémorative du 75e anniversaire de l'école primaire publique de Kourouma ‘‘A".

Le samedi 31 mars 2018 à Kourouma, la population était en liesse. La raison : la célébration du 75e anniversaire de l'école primaire publique de Kourouma ‘‘A".

Une école qui a ouvert ses portes en 1942 et est à son 5e bâtiment depuis son existence. «75 ans d'existence de l'école ‘‘A" de Kourouma : bilan et perspectives», c'est le thème retenu pour la commémoration.

Le président de l'Association pour le développement de la commune de Kourouma (ADECK) Amadou Traoré a dit : «En décidant de célébrer le 75e anniversaire, nous voudrions marquer un arrêt pour constater et apprécier le rôle qu'a joué cette école dans la formation et l'éveil des consciences de la population».

Aussi, a-t-il précisé, cette école n'a pas seulement contribué à l'éveil des consciences de ceux qui l'ont fréquentée, mais de l'ensemble des habitants de toute la zone. Selon lui, les 75 ans d'existence de l'école ‘‘A" de Kourouma doivent être considérés comme une somme de capitalisation des expériences dans les domaines de l'instruction et de l'éducation civique.

Il a ajouté que cette école a permis à Kourouma, d'avoir un environnement favorable à l'émergence d'une population dynamique, créative et innovante.

Au regard de ces résultats, le président de l'ADECK a rendu un vibrant hommage aux premiers enseignants pour le travail qu'ils ont abattu. Il a également traduit sa reconnaissance aux enseignants en service actuellement dans cette école, pour leur sacrifice et leur abnégation à former les enfants.

Enfin, il les a rassurés de la disponibilité des filles et fils de la commune de Kourouma à les accompagner dans leur combat quotidien pour la promotion de l'éducation dans la localité.

Le parrain Baba Dayo, par la voix de son représentant Brahima Bélem s'est réjoui d'avoir été associé à cette cérémonie. C'est pourquoi, il a dit qu'en acceptant de parrainer cette manifestation, il a voulu apporter son soutien à la promotion de l'éducation et partant, de la lutte contre l'analphabétisme et la sous scolarisation.

Le ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, Stanislas Ouaro a tenu d'abord à adresser ses remerciements aux organisateurs pour le choix porté sur sa «modeste» personne comme président de cette cérémonie. Il a félicité l'ADECK qui, à travers la tenue effective de cette cérémonie, pose les jalons pour relever ce défi d'introspection qui se pose à toute organisation sociale.

M. Ouaro a invité les personnalités issues de la commune de Kourouma, à accompagner les jeunes, afin que cette école vieille de 75 ans, serve d'exemple aux autres écoles de la province, tant du point de vue des effectifs qu'elle mobilise que des résultats qu'elle engrange.

Le ministre en charge de l'éducation nationale a rendu un hommage mérité aux anciens maîtres de cette école, mais aussi et surtout aux parents qui ont fait des efforts, en acceptant de scolariser les enfants.

Il n'a pas oublié ces artisans de l'ombre du système éducatif que sont les «braves enseignants» qui abattent un travail formidable au quotidien. Enfin, il faut souligner que Gna Adama Traoré, recruté en 1942 à l'âge de 12 ans et qui vit toujours, est l'un des premiers élèves de l'école «A» de Kourouma.

Burkina Faso

Zéphirin Diabré reconduit à la tête de l'Upc

Le président de l'Union pour le progrès et le changement (Upc), Dr Zéphirin Diabré a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.