17 Avril 2018

Burkina Faso: Réforme du système de rémunération - Voilà ce que proposent les syndicats de la fonction publique

La Coordination des syndicats de la Fonction publique a tenu une conférence de presse le 16 avril dernier à la Bourse du travail de Ouagadougou. L'objet de cette conférence de presse était de donner sa position sur la réforme du système de rémunération des agents publics de l'Etat.

Les responsables de la Coordination des syndicats de la Fonction publique (CSFP) se sont donné rendez-vous le 16 avril dernier à la Bourse du travail de Ouagadougou, pour se prononcer sur la réforme du système de rémunération des agents publics de l'Etat.

En effet, selon le porte-parole de la CSFP, Souleymane Badiel, les organisations syndicales ne sont pas du tout opposées à des discussions sur le système de rémunération des agents de la Fonction publique, encore moins sur tout autre sujet qui touche la problématique de la gestion des ressources du pays.

Néanmoins, la CSFP propose deux alternatives qui sont, d'une part, que le gouvernement maintienne le contenu des discussions axées sur le système de rémunération des agents publics, car selon toujours le porte-parole, il est impératif que le format soit réduit au gouvernement (employeur) et aux organisations syndicales (représentants des travailleurs).

En effet, si cette option est acceptée, les organisations syndicales pourront alors prendre part au dialogue en vue de saisir l'opportunité pour établir une plus grande équité entre les agents publics de l'Etat et veiller à ce qu'il y ait la transparence dans la gestion des deniers publics.

D'autre part, selon Souleymane Badiel, la CSFP souhaite que l'objet de la discussion porte sur la richesse nationale et sa gestion. En outre, la Coordination est favorable à un dialogue constructif et productif dans la prise en charge des difficultés que rencontrent les agents publics de l'Etat.

Souleymane Badiel a affirmé que la CSFP reste ouverte au dialogue, pour le bien-être des agents de l'Etat. Soulignons que pour la mise en œuvre de l'action du chef de l'Etat, un document de base avait été remis aux parties prenantes qui devaient non seulement l'examiner, mais aussi faire des propositions.

Burkina Faso

Procès Diendéré - Reprise des audiences

Reprise ce lundi 16 juillet de l'interrogatoire des accusés du coup d'Etat de septembre 2015 après une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.