Sud-Soudan: 200 enfants soldats libérés par les groupes armés

Photo: UNICEF/UN0202136/Rich
Nawai (le nom a été modifié), âgée de 15 ans, participe à une cérémonie de libération d'enfants des rangs de groupes armés à Yambio, au Soudan du Sud.

Au Soudan du Sud, plus de 200 enfants soldats ont été libérés ce mardi par différents groupes armés. Ces jeunes qui ont entre 10 et 17 ans, dont 95 filles, ont été démobilisés et remis à leur famille dans l'Etat d'Equatoria-Occidental.

Ces 200 enfants appartenaient aux deux principaux groupes armés du pays qui ont signé un accord de paix avec le gouvernement, il y a deux ans. C'est l'Unicef, un organisme des Nations unies, qui va s'occuper de leur réhabilitation dans la vie active.

Un véritable défi. D'autant plus que la situation actuelle du pays ne facilite pas la tâche pour James Aldworth, porte-parole de l'Unicef au Soudan du Sud : « La situation au Soudan du Sud est très difficile d'un point de vue économique. L'inflation est très élevée, et la nourriture sur les marchés locaux est bien souvent trop chère pour les habitants.

Donc dans de nombreux cas, les enfants rejoignent les groupes armés parce qu'ils ont besoin de survivre, et veulent avoir un repas quotidien. Dans la majorité des cas, ces enfants ne combattent pas, ils font des petits boulots, comme cuisiner, laver, aller chercher de l'eau ».

Pour James Aldworth, même si c'est 200 enfants démobilisés est une première victoire, il reste encore beaucoup à faire : « Malheureusement, les chiffres que nous avons indiquent que d'ici à juillet environ sept millions de personnes, c'est-à-dire 60% de la population, fera face à une insécurité alimentaire, et la moitié sont des enfants.

Donc le problème du recrutement d'enfants ne va pas se résoudre comme ça. Au final, il faut que le conflit et les combats cessent, pour que le pays puisse commencer à se développer ».

Près de 19 000 enfants sont aujourd'hui intégrés dans des groupes armés. L'Unicef compte démobiliser près de 1 000 enfants dans les prochains mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.