18 Avril 2018

Sénégal: Vote du projet de loi sur le parrainage - Les députes de l'opposition invitent le peuple à manifester demain

Photo: allafrica.com
Malick Gakou , Leader du Grand Parti et Idrissa Seck Leader du parti Rewmi

Les députés de l'opposition sont toujours déterminés pour que le projet de loi sur le parrainage devant passer à l'Assemblée nationale, ce jeudi 19 avril, ne soit pas adopté. Face à la presse hier, mardi 17 avril, Madické Niang et ses collègues, dénonçant avec énergie ce projet de loi, ont invité le peuple sénégalais à manifester contre la « volonté de la majorité ».

« Nous demandons au peuple de manifester pour que le gouvernement puisse prendre en compte son désapprobation et revenir sur cette loi sur le parrainage », Cette invite est du président du groupe parlementaire Liberté et démocratie Madické Niang qui s'exprimait hier, mardi 17 avril, lors d'une conférence de presse organisée par son groupe parlementaire et les députés non-inscrits.

« La seule étape qui reste, c'est celle de jeudi, car la loi a été adoptée lundi en commission. Le jeudi, nous nous battrons le maximum sur le terrain du droit pour leur montrer que cette loi remet en cause des principes intangibles qui aujourd'hui fondent l'exercice d'une démocratie mure . On ne peut pas mettre sur un même pied d'égalité les partis politiques et les indépendants. Cette loi permet aussi à l'administration de jouer un rôle principal et si cette administration est partisane, elle peut faire tout ce qui est possible pour barrer la route à des adversaires potentiels du Président Macky Sall . Cette loi viole la Constitution », dénonce-t-il.

Pour sa part, le député non inscrit Aida Mbodj considère que ce combat comme un acte citoyen. « Il faut que le peuple sache qu'il est plus fort que cette majorité qu'il a envoyée à l'Assemblée nationale. Il faudrait à un moment donné que le peuple arrive à prendre ses responsabilités ». Selon le député Issa Sall du Pur par contre, cette loi n'est pas négociable parce qu'elle n'est pas conforme à la constitution. «En principe même, si cette loi passe à l'Assemblée nationale, le Conseil constitutionnel doit la récuser. Cette loi n'est pas applicable car elle un problème de mise en œuvre », a-t-il indiqué.

En savoir plus

Rassemblement sur la Place Soweto - Le Préfet de Dakar interdit la manifestation de l'opposition

Le rassemblement prévu, aujourd'hui, sur la Place Soweto, par les leaders de l'opposition pour manifester contre… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.