18 Avril 2018

Cameroun: Groupement Bagnou - Nouveau « Chef lieu du Département du Ndé » ?

« Bagnou est le nouveau chef lieu du Ndé, l'épicentre de Bazou ». C'est en ces qualificatifs empreints de métaphore que Monsieur Mfopou Aliyou, Sous-préfet des céans très inspiré, s'est exprimé. Pas pour prêter le flanc à la polémique, mais pour présenter objectivement la nouvelle carte postale de Bagnou.

L'autorité administrative a sous tendu ses propos par le fait que la bourgade a été ce 14 avril 2018, le centre d'attraction et le théâtre des événements traditionnels, associatifs, économiques et culturels qui a réussi le temps d'une cérémonie et d'une journée, à mobiliser des hautes personnalités du Ndé. Le fait que Monsieur Oumarou Haman Wabi, Préfet du Ndé s'y est rendu, l'illustre parfaitement. «Si Paul Biya est en visite à Bafoussam, la ville devient de ce fait capitale du Cameroun », le rapprochait un participant.

Prenant la parole en dernier, le chef de terre bien installé au pupitre et s'adressant aux illustres personnalités présentes, s'est fait l'agréable devoir dans un autre registre, de sublimer le Ministre Jean Claude Mbwentchou présent aux cérémonies, faisant allusion à ses actions multiformes qui aussi bien au niveau national que local font l'unanimité, du fait aussi que son altruisme se fonde sur son humilité qui frise la légende.

Presque dans un cours magistral, mieux dans une leçon inaugurale, le Sous-préfet a mis un point d'orgue sur la trajectoire de ville champignon que Bagnou dessine année après année. Sa voirie urbaine digne de ce nom, des commodités qui se mettent progressivement sur place, sont des conditions idoines qui favoriseraient le retour aux sources. Faudrait-il encore rappeler que ce peuple a subi un peu plus les autres, les frasques corrélant avec les pages noires de l'indépendance ?

Droit au but

De quoi s'agissait-il concrètement ? Les Bagnou disséminés à travers le triangle national qu'à travers la diaspora, se retrouvaient comme un seul homme et sur leur terre natale à l'effet de porter d'une seule voix, l'espoir placé au nouveau bureau élu du Comité de Développement du Village Bagnou (Codebagnou), également pour présenter les vœux à leur guide et enfin pour promouvoir ce qu'ils appellent le « Bumbe tag », mets traditionnel le plus prisé et qui les distingue des autres peuples.

Des résultats attendus, l'Assemblée Générale du Codebagnou s'est tenue et a rendu sa copie. Le nouveau bureau élu et installé par le Sous-préfet continuera l'œuvre titanesque entreprise par leurs prédécesseurs. La tête de file devant être assurée par Monsieur Kamtchoum Roger. C'est une équipe visiblement dynamique qui a envie de prouver sur le terrain. Surtout quand Jean Claude Mbwentchou, ministre de l'Habitat et du Développement Urbain fils à part entière du village est membre honoraire et Monsieur Mfopou Aliyou, président d'honneur.

Quant à la cérémonie de vœux, le roi a reçu plus de 50 délégations mobilisées. En retour, le 15ème roi de la dynastie Bagnou a élevé des attributs traditionnels à ceux de ses enfants qui participent au rayonnement du groupement. Désormais, Madame Mbwentchou sera appelée Nja maveun Diak gap, c'est-à-dire « celle qui cherche et partage à tous ». Ainsi, près de 20 dignitaires ont été récompensés pour leur bravoure. La foire au Bumbe a été la cerise sur le gâteau. Le mets a été dégusté par des autorités dont certaines la découvraient pour la toute première fois.

Des invités de marques, sous l'oriflamme des autorités administratives, judiciaires et religieuses avec en bonne place le couple Préfectoral ont rehaussé chacun à sa manière l'éclat des cérémoniales. Le roi des Bagnou a eu le soutien de ses pairs du même département, venus aussi nombreux. C'était intense, « c'était magique ». Près de 2000 personnes ont témoigné que la bourgade bouge. L'Agropole de poisson d'eau douce qui dessert tout le département du Ndé en est une parfaite illustration. Il en est de même pour la grande exploitation porcine.

Que dire des routes, des services publics qui sortent des terres tels des champignons? Monsieur Roger Kamtchoum, nouveau président du Codebagnou et le Pr Watcho, son vice, savent que les anciens ont mis la barre très haute. Reste qu'ils élèvent aussi le niveau. Pour cela, chacun devra mettre la main dans la patte. Pour lui, l'ère de la personnalisation est révolue, mais que l'union doit faire la force. Seul, l'on peut arriver, mais ensemble, l'on arrive très loin.

Cameroun

4ème Forum annuel de l'entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu annoncé pour le 25 octobre 2018

Le plus grand rassemblement d'entrepreneurs de tout l'écosystème entrepreneurial réunira plus de 5… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.