19 Avril 2018

Sénégal: Rassemblement sur la Place Soweto - Le Préfet de Dakar interdit la manifestation de l'opposition

Photo: allafrica.com
Malick Gakou , Leader du Grand Parti et Idrissa Seck Leader du parti Rewmi

Le rassemblement prévu, aujourd'hui, sur la Place Soweto, par les leaders de l'opposition pour manifester contre le vote du projet de loi sur le parrainage est interdit.

L'arrêté d'interdiction a été notifié, hier, par le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, aux demandeurs. Dans ledit arrêté, il est clairement indiqué que « le rassemblement déclaré par Messieurs Ibrahima Diaw, Assane Bâ et Birane Barry, au nom de la structure dénommée front démocratique et social (Fds), et programmé le jeudi 19 avril 2018, de 9 heures à 15 heures, à la place Soweto, devant l'Assemblée nationale » est interdit.

Motifs évoqués par l'autorité : la violation de l'arrêté numéro 007580/Mint/Sp du 20 juillet 2011 (Ndlr: l'arrêté Ousmane Ngom), menaces de troubles à l'ordre public, risques d'infiltration par des individus, risques d'affrontements entre personnes appartenant à des camps opposés, mais aussi entrave à la libre circulation des personnes et des biens. Par conséquent, toute violation de cette mesure « sera punie des peines prévues par la loi », précise l'arrêté.

...LES COMMERÇANTS APPLAUDISSENT

Autour d'un rassemblement, tenu hier, au rondpoint Sandaga, les marchands ambulants, regroupés dans le mouvement « And aar » Sénégal, ont lancé un cri du cœur, demandant au gouvernement d'assurer leur sécurité. Le porte-parole du jour, Omar Dramé, s'explique : «Nous n'avons rien à voir avec le parrainage. Chaque fois qu'il y a une manifestation, nos parents nous appellent de partout, car ils se disent inquiets. C'est une perte énorme, un manque à gagner ».

Selon lui, ceux qui s'activent ne sont mus que par leurs propres intérêts. Prenant la parole, Habibou Diop du mouvement « Le réveil du citoyen » et vendeur de pièces détachés est allé plus loin en ces termes. « Les marcheurs n'ont qu'à se rendre à Diamniadio ou ailleurs pour s'indigner. Des marches de ce genre nous font perdre des millions, car il existe près de 400 cantines. Le travail des chauffeurs de taxi, de transports en commun est paralysé. Les restauratrices subissent un sacré coup. Nous demandons aux Sénégalais de ne pas se rendre à cette marche qui va les exposer », a-t-elle averti.

...À MBACKÉ, LA POLICE DISPERSE DES MANIFESTANTS

C'est aux environs de 20 heures qu'une dizaine de jeunes gens ont barré la route et brulé des pneus sur l'axe Mbacké - Touba. La manifestation, de l'avis du commissaire Diédhiou qui est intervenu avec les éléments de la police de Mbacké, n'a pas duré. A l'arrivée des forces de l'ordre, les jeunes ont jeté des projectiles et les limiers ont répondu avec des lacrymogènes qui ont dispersé les manifestants.

Le commissaire révèle que sur les petites affiches qu'ils portaient, on pouvait lire : « Non au parrainage ». Une course-poursuite a permis d'arrêter certains d'entre eux, et les éléments de la police de Mbacké étaient encore sur les lieux, pour veiller au grain.

En savoir plus

Le mouvement Y'en à marre sonne la mobilisation

Les forces de l'opposition qui prévoient de manifester demain, jeudi 19 avril, à l'occasion du vote du… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.