19 Avril 2018

Guinée: Le PNUD récompense les lauréates du prix d'excellence pour les enseignantes-chercheuses, et étudiantes

Le Système des Nations Unies et le gouvernement guinéen ont organisé une cérémonie de remise du Prix d'excellence pour les enseignantes-chercheuses, chercheuses et étudiantes ce Mercredi 18 Avril 2018 à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

La cérémonie a connu la présence du Directeur Pays PNUD Guinée, Mr Lionel Laurens, Représentant Mme la Coordonnatrice résidente du système des nations unies, Mme Séraphine Wakana, Madame la Conseillère du Premier Ministre, Mme la Ministre de l'Action sociale de la promotion féminine et enfance, Mme la Ministre de l'Environnement, Eaux et Forêts, le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, Madame la Cheffe de Cabinet du Ministère du Plan et de la Coopération internationale, Mme la Cheffe de Cabinet du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, des enseignantes, chercheurs et étudiantes et de nombreux cadres de l'administration.

Après avoir remercié le Président Alpha Condé pour la création de l'excellence dans les Universités guinéennes, Lanciné Traoré Recteur de l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a dit que cette cérémonie s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Service Genre et équité du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Selon lui, cette initiative vise à encourager les filles et femmes à participer avec mérite aux activités des institutions d'enseignement supérieur.

Aissatou MBara Diallo, Cheffe Service Genre et Equité a indiqué que la Création d'un Prix d'excellence au sein du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique offre l'occasion de mettre en lumière chaque Année des filles/femmes qui, de par leurs qualités académiques contribuent au rayonnement des Institutions d'enseignement Supérieur (IES) et des Institutions de recherches scientifiques (IRS).

Pour Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l'enseignement supérieur, l'objectif fondamental de ce Prix est de créer une émulation entre les filles/femmes et les motiver à poursuivre leurs carrières dans l'enseignement Supérieur, la recherche scientifique et l'innovation technologique.

Prenant la parole, Lionel Laurens, Directeur PNUD Guinée a fait savoir que c'est une initiative d'autant plus heureuse qu'elle cadre parfaitement avec les objectifs de développement du PNUD, alignés sur les priorités nationales du Gouvernement, inscrites dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), la vision d'une Guinée émergente ainsi que les 2063 de l'UA et 2030 des ODDs.

«En effet, les questions liées à la promotion, à l'autonomisation de la femme et à l'égalité des sexes sont parfaitement alignées avec le principe fondateur de promotion et de protection des droits humains qui sous-tend toutes les actions du Système des Nations Unies.

Par là même, ces questions occupent naturellement une place de choix dans les interventions du PNUD et constituent un axe central dans l'accompagnement des efforts du Gouvernement à travers le Ministère de l'Action sociale, de la promotion féminine et de l'enfance.

Les agences du Système des Nations Unies et le PNUD en particulier qui font de la prise en compte de la dimension du genre et de l'équité, une question centrale et transversale ne pouvaient rester en marge de cet événement.

Je saisi ainsi l'occasion qui m'est offerte pour féliciter au nom de Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du Système des Nations Unies toutes les lauréates enseignantes et chercheures qui se sont particulièrement distinguées cette Année », a affirmé le diplomate onusien.

Des statistiques du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) montrent que les étudiantes représentaient 30% des effectifs en (2015/2016). «Ce taux est encore plus faible dans les filières scientifiques et techniques (18,42%).

Selon les mêmes statistiques, la proportion des enseignantes-chercheures dans les Institutions d'enseignement supérieur était de (5,73%) et le Personnel féminin dans le secteur de la recherche était de 11,82 à la même période.

Pour les postes de prise de décision à l'Enseignement Supérieur et la recherche scientifique sur cent cinquante-sept (157) postes, quinze (15) seulement sont occupés par des femmes soit environ (10%).

Une situation assez déplorable que le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique est en train d'améliorer depuis son arrivée à la tête du département », indique-t-on dans ce document.

Un plaidoyer a été fait pour combler ce déficit et engager des actions qui encouragent les filles et femmes à poursuivre leur formation académique dans les institutions d'enseignement supérieur et s'orienter dans les filières techniques et scientifiques.

Le prix d'excellence initié dans le sens vise donc à créer une émulation entre filles/femmes pour s'orienter et se maintenir dans tous les domaines et particulièrement dans les sciences, les technologies, l'innovation, les mathématiques.

Le PNUD a offert 5 ordinateurs portables flambant neufs aux 5 lauréates des prix d'excellence pour saluer leur mérite et encourager d'autres filles et femmes à poursuivre les études universitaires et s'orienter vers les filières mathématiques, scientifiques, techniques et technologique.

Cette contribution du PNUD a été vivement appréciée par les autorités de l'Enseignement Supérieur et Madame la Ministre de l'Action Sociale de la promotion féminine et de l'Enfance qui voit à travers ce don, un geste qui vise la promotion et l'autonomisation de la femme.

Guinée

Mathias Pogba - Recalé pour surpoids, le Guinéen réagit

«Mathias n'aurait pas pu aider l'équipe. Il n'est actuellement pas en bonne forme physique. Il est en… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.