19 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Goma - Les enfants de moins de 5 ans exposés aux maladies diarrhéiques

Les causes seraient le manque d'hygiène chez la maman, la négligence de l'assainissement du milieu vital, l'allaitement du bébé le matin sans prendre la douche ou sans nettoyer les seins, etc., selon l'infirmier Joseph Lufungula du centre médical Konde, situé au quartier Mabanga-Nord, dans la commune de Karisimbi.

Les maladies diarrhéiques touchent plus les enfants âgés de zéro à cinq ans. Plusieurs cas ont été notifiés par les différents centres de santé de la commune de Karisimbi. Dans le souci d'arrêter la propagation de ces maladies, des séances de sensibilisation sont organisées à l'intention des mères au cour desquelles il est leur est expliqué des pratiques simples pour éviter que les enfants soient exposés aux maladies diarrhéiques qui constituent l'une des causes de mortalité infantile en République démocratique du Congo.

Au cours de l'une des séances, l'infirmier Joseph Lufungula a recommandé les consultations préscolaires aux femmes qui allaitent, tout en les exhortant à nettoyer régulièrement leurs seins pour épargner leurs nourrissons des maladies diarrhéiques. Il les a également conseillées d'observer scrupuleusement les règles d'hygiène, par exemple changer leur soutien-gorge le matin avant d'allaiter le bébé .

Selon l'enquête démographique et de santé, la prévalence de la diarrhée est particulièrement élevée chez les jeunes enfants de six à onze mois et douze à vingt-trois mois avec des taux respectivement de 33 % et 28 %. À part l'âge, la prévalence varie peu selon la plupart des caractéristiques sociodémographiques. Il faut cependant souligner les cas des provinces du Sud-Kivu (22 %) et du Kasaï Oriental (20 %) dans lesquelles plus d'un enfant sur cinq en a souffert. Avec une prévalence de 24 %, c'est au Kasaï Occidental que l'on enregistre la proportion la plus élevée d'enfants affectés par la diarrhée.

La prévalence la plus faible, souligne la même source, est enregistrée au Maniema (9 %). Si l'on considère le type de toilette par ménage, on constate que la prévalence de la diarrhée parmi les enfants vivant dans un ménage qui utilise des toilettes améliorées et non partagées est légèrement plus faible (15 %) que celle des enfants qui vivent dans un ménage qui utilise des toilettes partagées (17 %) ou non améliorées (17 %).

Congo-Kinshasa

Le M23 menace de reprendre les armes

Le M23 menace de reprendre les armes si le processus électoral n'est pas inclusif, transparent et libre. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.