20 Avril 2018

Tunisie: Audacieuses Carthaginoises

Les banlieusardes l'ont fait de belle manière en négociant parfaitement leur déplacement à Sfax et en disposant de leur principal rival, le Club Sfaxien, à l'occasion du match d'appui de la finale du championnat national.

On s'attendait à une combativité sfaxienne comme ce fut le cas lors de la finale aller disputée samedi dernier, à Sidi Bou Saïd, mais les coéquipières de Jihane Ben Mohamed nous ont surpris par leur relâchement et étaient incapables à rééditer leur succès. Elles n'ont résisté que lors du set inaugural pour l'emporter sur le score de 25-23, puis derrière, c'est presque rien et ce fut l'effondrement. Le retour en fanfare des Carthaginoises leur a permis de coiffer au poteau un opposant qui commençait à croire réellement en ses chances.

Amina Mansour et consorts prenaient progressivement les choses en main. Agressives en défense, vigilantes au contre et performantes en attaque, elles retournèrent à la charge au second set sans donner la moindre occasion à l'adversaire de coller à la marque 25-19.

Le CFC continuera à imposer son rythme de jeu sans jamais faillir et soumettra la CSS à une pression constante. Celui-ci n'est pas sorti de la zone de turbulences, puisqu'il n'a pas trouvé les solutions adéquates pour atténuer les effets des attaques meurtrières et flagrantes des Carthaginoises et leurs services bien ponctués et efficacement orientés. Les deux derniers sets ne constituaient que des successions de mouvements variés pour un club banlieusard en état de grâce, 25-11, 25-19. Mission carthaginoise admirablement accomplie et un titre amplement mérité. Le CFC continue à dominer la scène nationale.

Tunisie

Entre satisfaction et mécontement

Si on prend l'exemple des cantines scolaires dans le gouvernorat de Kairouan, on constate qu'elles sont situées… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.