19 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Pour améliorer le bien-être social des congolais - Des journalistes formés pour sensibiliser la masse sur l'éducation financière

Des journalistes de Kinshasa formés depuis début avril à l'Hôtel Invest, plus précisément du 4 au 5 avril, sur l'Education financière, dans le cadre du Programme National d'Education Financière, le PNEF, ont été présentés au public mercredi 18 avril 2018, en la Grande Salle du Centre Culturel Boboto, situé dans la commune de la Gombe.

Après un forum sur les notions financières sur place, comme pour rafraîchir la mémoire de ces quelques journalistes et ceux qui avaient déjà suivi cette formation auparavant, ces hommes des médias ont été encouragés par la remise d'une attestation de "multiplicateur". Car, ils ont été formés afin qu'ils contribuent justement, à la sensibilisation de l'ensemble de la population au pays. L'éducation financière veut le changement de comportement de la population RD. Congolaise, à travers (i) la gestion budgétaire visant une sage utilisation de l'argent, (ii) le Crédit qui doit être manié avec précaution, et (iii) la Négociation financière encourageant la communication avec confiance entre un client et un banquier.

A tout dire, quelques journalistes, issus de plusieurs rédactions des médias de la Ville-province de Kinshasa, ont été intéressés dans le cadre du PNEF, dans l'objectif de les sensibiliser, mais aussi, les conscientiser par rapport à l'éducation financière, afin qu'ils en parlent avec aisance à travers leurs organes respectifs. En plus, il est question de fédérer les organes de presse autour du Programme National d'Education Financière, pour qu'ils servent de relais d'éducation financière à la masse.

Après avoir bénéficié d'une attestation de participation, ces journalistes ont désormais la lourde charge d'amener la population au changement de leur comportement en les poussant tous les jours à travers leurs émissions, leurs publications et autres diffusions, à adopter la culture de la gestion budgétaire, de l'épargne, du crédit et de la négociation financière, ce qui conduit à l'amélioration du bien-être social individuel et celui de nos familles.

L'éducation financière se veut un moyen par excellence visant à changer l'attitude de la population RD. Congolaise, quant aux dispositions qu'il faudra prendre face au projet d'avenir, mais aussi par rapport aux situations imprévues qui peuvent surgir à tout moment. D'où, cette éducation exige à utiliser, de manière sage, l'argent qu'on peut avoir, a-t-on appris.

Dans cette même lignée, il s'avère important de souligner que l'appropriation de l'éducation financière appelle à engager des dépenses selon un plan financier bien établi. En tout cas, ce plan est un outil qui permet à tout individu, de réfléchir sur comment gagner plus d'argent et surtout, de comment l'utiliser pour atteindre des objectifs bien ciblés. Ceci doit donc tenir compte des priorités financières pour l'avenir, question de se focaliser sur l'essentiel.

Sans ambages, la mise en pratique de l'éducation financière permet de se discipliner dans la dépense et épargne de l'argent, en évitant de se retrouver dans une situation de manque d'argent. C'est ce qui ressortait de cette formation. Il faudra retenir que les dépenses ne doivent pas dépasser les limites du budget évalué.

Ainsi, bien déterminer ses priorités et ses objectifs poursuivis, sont importants avant d'établir son budget, c'est aussi, une des notions phares retenues au cours de cette formation, avant de dire que, "le plus important, ce n'est pas de planifier, mais d'arriver à rester dans les limites de ce qui est prévu selon le budget en respectant le plan", a-t-on noté.

Congo-Kinshasa

La RDC refuse Thabo Mbeki comme émissaire spécial de l'Afrique du Sud

Pretoria avait choisi l'ex-chef d'Etat Thabo Mbeki comme envoyé spécial du pays pour la région des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.