20 Avril 2018

Cameroun: Langue chinoise - La promotion par le chant

Un concours baptisé « The Voice Cameroon » y a contribué le 17 avril dernier à Yaoundé.

La cinquième édition du concept « The Voice Cameroon », s'est bouclée avec la consécration de Karell Bayiha, le 17 avril dernier à Yaoundé. Son trophée, elle l'a remporté après avoir brillé à chaque étape. En effet, les candidats à cette compétition de chant en langue chinoise, organisée à l'Institut Confucius au sein du campus de l'Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), ont vécu plusieurs passages devant un jury exigeant, des personnalités comme le directeur de l'IRIC, Salomon Eheth, et le directeur général de la société accompagnatrice du projet, Liu Gui Xiong.

Pour les jurés, les critères de sélection étaient non seulement basés sur la prestance, mais visaient également d'autres aspects. « Nous avons noté les candidats sur l'occupation de la scène et la chorégraphie.

D'autres critères de sélection reposant surtout sur l'émotion transmise par les finalistes lors du chant ont été aussi pris en compte », a expliqué Jiang Yui Jiao, directrice générale de l'Institut Confucius, par ailleurs présidente du jury. Des 15 candidats venant de Yaoundé, Douala et Maroua, Bertilie Karell Ngo Bayiha est celle à qui revient le prix.

Sacrée par Sun Wei, premier conseiller auprès de l'ambassade de Chine au Cameroun au terme du concours, l'étudiante de 22 ans à l'Université de Maroua, en plus de sa coupe, a empoché de nombreux lots offerts par le partenaire de l'évènement, ainsi qu'un chèque de 650.000 F et un parchemin.

Les autres candidats ont aussi reçu des lots offerts par ladite entreprise. Outre ces récompenses, des prix ont été remis aux étudiants ayant participé à la tombola organisée par la société partenaire. Il s'agit notamment de palettes d'eau SANO. La coupe « The Voice Cameroon est une action soutenue par l'Ambassade de Chine au Cameroun, afin de développer, de promouvoir et d'accompagner l'apprentissage de la langue chinoise ».

Cameroun

L'administration interdit la manifestation du 21 octobre du député Jean Michel Nintcheu

Le contraire aurait surpris, il fallait s'y attendre. "Au Cameroun les libertés de manifestations ne sont… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.