19 Avril 2018

Sénégal: Centrales solaires de Kael et Kahone - La mise en service prévue fin 2019, selon le président de la Crse

Les centrales solaires photovoltaïques de Kael (Touba) et Kahone seront réalisées par le consortium Engie-Meridiam. Elles seront mises en service fin 2019. L'assurance est de Ibrahima Amadou Sarr, président de la Commission de régulation du secteur de l'énergie (Crse).

Les centrales solaires photovoltaïques de Kael (Touba) et de Kahone seront mises en service fin 2019. L'annonce a été faite, hier, par Ibrahima Amadou Sarr, président de la Commission de régulation du secteur de l'électricité (Crse). Il s'exprimait lors de la cérémonie de publication définitive de l'appel d'offres pour la réalisation de ces deux centrales.

Selon M. Sarr, dans la mise en œuvre du projet Scaling Solar, objet d'un partenariat entre le Sénégal et la Banque mondiale pour la promotion des énergies renouvelables, la Crse avait lancé, en octobre dernier, l'appel d'offres relatif à la sélection de producteurs indépendants d'électricité pour des centrales solaires photovoltaïques d'une capacité cumulée de 60 Mw. Ainsi, explique-t-il, au terme de l'évaluation des offres reçues en mars dernier, la Crse a publié l'attribution définitive.

Le marché a été confié au consortium Engie-Meridiam. « Après évaluation des offres au regard des critères technique et commercial, le consortium Engie-Meridiam qui a proposé les tarifs les moins disant (3,9831 c euro/kwh soit 26,1274 FCfa/kwh pour le projet de Touba et 3,8016 c euro/kwh soit 24,9369 pour le projet de Kahone a été déclaré attributaire », lit-on dans le document remis à la presse. Par ailleurs, précise-t-on, n'ayant enregistré aucun recours ni contestation des autres soumissionnaires, la Crse a approuvé le procès verbal transmis par la commission des marché et déclaré attributaire définitif le consortium Engie-Meridiam pour les centrales de Touba et de Kahone.

Le président de la Crse affirme qu'une analyse comparative permet de constater qu'il s'agit d'un record par rapport au coût moyen de production des centrales thermiques de Senelec d'environ 90 FCfa/kwh en 2017 et aux projets solaires mis en œuvre ces dernières années d'un coût moyen de 65 FCfa/kwh mais également comparativement aux projets solaires régionaux. Il a déclaré que tout est prêt pour le démarrage des travaux. « Les travaux vont démarrer dans quelques jours. Tous les obstacles ont été levés. La mise en service des deux centrales est prévue en fin 2019 », a annoncé M. Sarr. Il a saisi cette occasion pour inviter le consortium à démarrer et à accélérer les travaux afin de respecter les délais.

Sénégal

Décès de Kofi Annan, ancien SG de l'ONU (médias)

Le ghanéen, Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies (ONU),… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.