20 Avril 2018

Ile Maurice: Bagarre à Stanley - Les policiers malmenés par une centaine de personnes

Ils ont eu chaud... Grosse mobilisation policière, ce vendredi 20 avril, à Stanley. La police de la localité, celles de Camp-Levieux et de Coromandel, les éléments de la Divisional Supporting Unit, de l'Emergency Response Service et de la brigade antidrogue ont eu fort à faire pour calmer les esprits. D'ailleurs, plusieurs d'entre eux ont dû recevoir des soins à l'hôpital...

Tout a commencé vers 18 heures. La police de Stanley a débarqué à Trèfles, ayant été alertée qu'une femme aurait agressé un habitant de la localité à l'aide d'un cutter. Elle aurait été sous l'influence de la drogue synthétique.

Mais voilà, les habitants de l'endroit ne l'entendaient pas de cette oreille. Voulant eux-même donner une «correction» à la femme en question. La foule, qui grossissait à vue d'oeil, se montrait de plus en plus hostile envers les policiers, les empêchant d'interpeller la toxicomane.

Gaz lacrymogène...

La situation a complètement dégénéré lorsque les habitants ont commencé à envoyer des pierres sur les policiers. Ainsi qu'une substance ressemblant à du gaz lacrymogène.

Aussitôt, des officiers ont ressenti des brûlures aux yeux. Ils ont été contraints à demander du renfort pour les épauler devant la centaine de personnes qui leur faisaient obstruction.

Peu à peu, les esprits ont fini par se calmer. Et la police a pu interpeller la femme. Ayant déclaré ne pas se sentir bien, elle a été conduite à l'hôpital. Idem pour plusieurs officiers de police qui ont dû recevoir des soins.

A l'heure actuelle, la police est toujours sur place à Stanley, bien que la situation soit plus ou moins revenue à la normale.

Ile Maurice

Trafic de psychotropes - Une pharmacienne recherchée

Le responsable du département wholesale d'une pharmacie de la capitale a consigné une déposition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.