21 Avril 2018

Algérie: Le ministre des Finances prend part à Washington à la réunion du G24

Washington — Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a pris part à Washington à la réunion du Groupe des 24 pour les questions monétaires et le développement, consacrée principalement à la thématique de la reprise économique mondiale.

La rencontre s'est déroulée en marge des réunions de printemps du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI, en présence des premiers argentiers des pays membres du G24 et de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

La réunion a constitué l'occasion d'évoquer le renforcement de la croissance inclusive, l'intensification de la coopération internationale et l'intégration régionale.

A l'issue de cette réunion, le G24 a appelé à mettre en place un solide dispositif mondial de sécurité financière, avec, en son centre, un FMI qui repose sur un système de quotes-parts et dispose de ressources adéquates.

Dans le communiqué sanctionnant sa réunion, le groupe s'est engagé, au minimum, à maintenir la capacité de prêt actuelle du FMI, et a demandé le rétablissement du ratio historique ressources propres et ressources empruntées du FMI.

Le G 24 dit attendre avec intérêt l'achèvement de la quinzième révision générale des quotes-parts et l'adoption d'une nouvelle formule de calcul d'ici aux réunions du printemps 2019 ou, au plus tard, d'ici à l'assemblée annuelle de 2019.

"Nous sommes préoccupés par la lenteur des travaux à ce jour, et appelons le Comité monétaire et financier international à dégager un consensus entre ses membres afin d'achever la révision en temps voulu", a indiqué le groupe dans son communiqué.

Les pays membres du G24 ont plaidé en faveur d'une formule révisée qui redéploie davantage les quotes-parts des pays avancés au profit des pays émergents ou en développement dynamiques.

Ils ont également engagé les institutions financières internationales et la communauté internationale à continuer d'apporter leur soutien aux pays en développement, affectés de manière disproportionnée par les crises des réfugiés.

Le G24 a estimé, par ailleurs, que les restrictions commerciales récentes sont particulièrement préoccupantes. " Pour amplifier la contribution du commerce à l'économie mondiale, nous appelons à œuvrer au développement d'un système commercial ouvert, fondé sur des règles, multilatérales et équitables, qui profite à tous", a-t-il souligné.

Algérie

Militaires et élus locaux se rencontrent après des violences à Djanet

En Algérie, une réunion de conciliation entre militaires et autorités locales s'est tenue ce lundi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.