22 Avril 2018

Burkina Faso: Médias - Le ministre Dandjinou galvanise sa "troupe" de l'Est

A la tête d'une délégation, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, est allé s'enquérir, les 19 et 20 avril 2018, à Fada N'Gourma, des conditions de travail des journalistes de la région de l'Est.

«Aux multiples enjeux de développement dans la région de l'Est, vient malheureusement se greffer le phénomène d'insécurité marqué par le grand banditisme et les récentes attaques terroristes. Dans ces circonstances, les journalistes doivent faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l'information. Les journalistes, qui couvrent cette partie du Burkina Faso, sont de ceux-là qui, nonobstant les difficultés aussi bien matérielles que financières, usent de leur plume, au quotidien, pour donner l'information juste et équilibrée ». Ces compliments sont du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou qui était à Fada N'Gourma, les 19 et 20 avril 2018, accompagné de son conseiller technique, Rabankhi Abou-Bâkr Zida et de son directeur de cabinet, Adama Coulibaly. Le patron du département en charge de la communication a dit être venu traduire la reconnaissance ainsi que les encouragements du gouvernement aux journalistes et, en même temps, s'imprégner de leurs conditions de travail.

Ainsi, environ une heure d'horloge, il s'est entretenu à bâtons rompus avec les représentants des différents organes de presse publics comme privés. Des échanges, il est ressorti que l'essentiel des préoccupations porte sur l'insuffisance de personnels et de moyens financiers et logistiques. En ce qui concerne le service régional de Sidwaya de l'Est, le conseiller technique, Rabankhi Abou-Bâkr Zida, ex- DG des Editions Sidwaya, est convaincu que l'aboutissement du projet d'érection de directions régionales permettra de minimiser les difficultés énoncées. La question de la formation et de la mise à niveau des journalistes à travers l'organisation de sessions de formation a été, également, au cœur des échanges. Sur cette problématique, le ministre Dandjinou s'est voulu rassurant. «Ils peuvent nous transmettre leurs requêtes par l'entremise des structures associatives qui évoluent dans leur secteur d'activité. De cette manière, nous verrons dans quelle mesure les accompagner », a-t-il promis.

Pluie de bénédictions

Toujours au sujet des préoccupations, les chargés de communication des institutions publiques sont « les parents pauvres de la boîte en ce sens qu'ils ne sont pas véritablement pris en compte dans les décisions du ministère », a souligné le chargé de communication du gouvernorat de l'Est, Jean-Paul Compaoré. A l'issue de la rencontre, la délégation a entamé une tournée dans les représentations des différents médias pour y toucher du doigt les réalités. Les acteurs, eux, ont considéré cette visite de leur ministre de tutelle comme un hommage à leur égard.

C'est le cas du directeur régional de la RTB2/Fada, Yacouba Bagayiri, pour qui l'initiative est à louer. Ismaïl Sana de Lefaso.net a salué cette démarche de l'hôte. «Nous n'avons pas toujours l'occasion de le rencontrer. Aujourd'hui, nous le félicitons pour avoir effectué le déplacement de Fada afin de s'enquérir de nos conditions de travail », a-t-il apprécié. Allassane Kiendrébeogo de la RTB2/Fada, lui aussi, a abondé dans le même sens : « depuis que je suis à Fada, c'est la première fois pour moi de constater une telle démarche. Cela nous galvanise davantage ». En retour, Rémis Fulgance Dandjinou a félicité l'ensemble des acteurs des médias de l'Est. « Sans eux, il ne peut y avoir de développement », a-t-il notifié, tout en sollicitant leur engagement pour plus de visibilité de l'action gouvernementale dans la zone.

A la veille de la rencontre avec les journalistes, la délégation a rendu des visites de courtoisie aux leaders religieux et coutumiers de la Cité de Yendabli. «Etant donné que leurs voix portent beaucoup, nous leur demandons d'interpeler les membres de leurs communautés sur l'usage, souvent à des fins nuisibles, des réseaux sociaux. En d'autres termes, nous les invitons à porter davantage le message de la paix, de la tolérance, de la cohésion sociale, de la fraternité et du respect des valeurs du vivre- ensemble », a lancé M. Dandjinou. A chaque escale, le ministre et sa délégation ont été couverts de bénédictions pour le succès de la mission à eux confiée.

Burkina Faso

«L'Afrique ou la mort» - Kemi Séba démarre sa tournée africaine par le Burkina

C'est dans une ferveur que le panafricaniste Kemi Séba a été accueilli à l'aéroport… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.