23 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Nouvelle Usine de traitement d'eau - REGIDESO - Vers un contrat commercial avec les Partenaires Chinois !

Les dirigeants de la Régideso sont très sensibles aux préoccupations de toutes les couches de la population congolaise. Ici, ils ont entendu les cris des habitants de la partie Sud-ouest de Kinshasa notamment, de Binza/Télécom, Mitendi, Kimbondo, Triangle de la Cité verte, Ngomba-Kinkusa, Haut-Congo ainsi que de tant d'autres personnes qui éprouvent d'énormes difficultés, quant à la desserte en eau potable.

D'où, la raison d'être de l'entretien de ce lundi 23 avril 2018 entre les partenaires chinois et les responsables de la REGIDESO dont Clément Mubiayi Nkashama, lui-même, ainsi que les représentants respectifs des Directions généralement impliquées, dans le traitement de ce type de dossiers. Il est question, en effet, d'évaluer la nécessité de signer un contrat commercial avec la partie Chinoise, en vue de l'érection d'une Usine d'eau potable à la portée de ces populations en détresse. A cette occasion, un diplôme de mérite patriotique a été décerné à Clément Mubiayi Nkashama, le Directeur Général de la REGIDESO, pour des loyaux services qu'il ne cesse de rendre à la nation.

L'eau, c'est la vie, dit-on. Tel est le dicton qui sert de credo au staff dirigeant de la Régideso qui réfléchit, jour et nuit, sur les voies et moyens susceptibles de répondre aux nombreuses demandes en termes de desserte en eau potable à toutes les couches de la population aussi bien Kinoise que nationale.

Cette fois-ci, la Régideso envisage la possibilité de résoudre durablement les préoccupations des Kinois de la partie Sud-ouest de Kinshasa, la capitable. Il s'agit des Habitants des quartiers, Télécom, Mitendi jusqu'aux frontières entre Kinshasa et le Kongo Central, Triangle de la Cité verte, Ngomba-Kinkusa, Kimbondo, Haut-Congo, Matadi-Mayo etc.

Séjour fructueux

Les Partenaires Chinois séjournent, depuis un certain temps à Kinshasa, en vue d'entreprendre des démarches nécessaires qui pourront conduire, si tout va bien, à la signature d'un contrat commercial avec la Régideso.

C'est, en effet, hier lundi 23 avril 2018 que la première séance entre les deux parties a eu lieu, dans la salle historique "le Foyer" de l'Immeuble Régideso de Kinshasa. Un face-à-face axé fondamentalement sur la concertation entre la Régideso et les Partenaires Chinois en rapport avec les principaux préalables qui concourront à la signature d'un contrat commercial.

Ce, sans doute, dans l'ultime objectif de la construction d'une Usine de traitement d'eau, dans la partie Sud-ouest de Kinshasa où le besoin en eau potable se fait de plus en plus sentir. A en croire la délégation Chinoise, cette usine tirera et purifiera les eaux du Fleuve Congo. Elle comportera, plus ou moins, 7 réservoirs de haute envergure.

Serment

«Nous ferons le possible, pour collaborer avec la Régideso/RDC à la grande satisfaction de nos deux parties », a rassuré le Représentant des Partenaires Chinois, au terme de cette séance de travail.

Il convient de préciser que cette Usine sera érigée à Mitendi, au sortir de la capitale/Kinshasa sur l'axe qui mène vers le Kongo Central.

Techniquement, les têtes couronnées de la Régideso se sont, d'ores et déjà, imprégnées du projet. Elles sont, pour ce faire, en train d'évaluer, en long et en large, les préalables adéquats dont le mode de gestion, le coût, le plan directeur assorti de tous les aspects importants qui incombent à la Régideso, avant d'apposer la signature qui sanctionnera, au fait, le début des travaux, des droits et obligations.

Des progrès enregistrés

L'actuel Directeur Général de la Régideso totalise 9 mois à la tête de cette entreprise publique transformée en société commerciale. Lui et l'ensemble du comité de gestion ainsi que le conseil d'administration, chapeauté par Me Yoko Yakembe, abattent un travail titanesque.

C'est à ce titre que dans un sondage réalisé par l'ONG, "Saillant", spécialisée en matière des questions économiques et dirigée par Pascal Mulunda, Clément Mubiayi Nkashama, le Directeur de la Régideso, a été positivement coté.

Un diplôme patriotique lui a été, du reste, décerné pour encourager ses multiples réalisations. «Nous sommes encore au début. Le début caractérise la fin », a-t-il déclaré, en guise de réaction à ce geste.

Congo-Kinshasa

Luanda a convaincu Joseph Kabila de partir

L'Afrique du sud, l'Angola ou le Rwanda ont été à la manœuvre dans la résolution de la… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.