24 Avril 2018

Tunisie: Chahed devant le parlement européen - "Le vote contre la prolongation du mandat d'exercice de l'IVD ne signifie point la fin du processus de la justice transitionnelle"

Bruxelles/Tunisie — BRUXELLES, 24 avr. 2018 (De l'envoyé de TAP Sofien Manai) - Le vote contre la prolongation du mandat d'exercice de l'Instance « Vérité et Dignité » (IVD) ne signifie point la fin du processus de la justice transitionnelle, a souligné mardi à Bruxelles le chef du gouvernement, Youssef Chahed.

« Le Parlement avait mis fin au mandat de l'IVD mais non pas au processus de la justice transitionnelle », a-t-il tenu à préciser lors d'un débat au parlement européen en réaction à une vague de critiques émises par des eurodéputés sur le vote controversé contre la prolongation du mandat d'exercice de l'IVD.

« Ce processus est sur la bonne voie. Il sera mené à terme pour rendre justice aux ayants droits », a-t-il ajouté.

« Plusieurs autres défis pointent à l'horizon, en l'occurrence la sécurité, l'emploi et la relance de l'économie », a-t-il souligné.

Pour Youssef Chahed, « la Tunisie a su mener à bien sa transition politique. Elle a réussi à mettre en place des institutions à la fois performantes, solides et pérennes ».

« La parité homme-femme, le mariage de Tunisiennes aux non-musulmans et la consécration de l'indépendance de la justice sont autant d'atouts qui ne peuvent que traduire le degré de développement de la Tunisie post-révolution », a-t-il dit.

Par ailleurs, Chahed a évoqué la décision européenne d'inclure la Tunisie sur la liste noire des pays tiers à haut risque de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme, estimant que cette décision était « injuste », dans la mesure où l'UE n'a pas pris en considération les derniers rapports élaborés par le Groupe d'action financière (GAFI).

« La Tunisie va prendre toutes les mesures nécessaires pour sortir de cette situation et promet de mobiliser tous les moyens disponibles pour venir à bout des défaillances à l'origine du vote du Parlement européen », a-t-il ajouté.

D'autre part, Chahed a émis le souhait de voir la Tunisie aboutir à un nouveau statut dans ses relations avec l'Union Européenne.

« La Tunisie aspire à un nouveau statut pour son partenariat avec l'Union Européenne », a-t-il insisté.

« La Tunisie a pris des mesures courageuses et engagé de grandes réformes jugées nécessaires pour booster l'économie », a-t-il indiqué pour justifier l'ambition de la Tunisie d'accéder à ce nouveau statut.

Pour 2018, la Tunisie table sur un taux de croissance de 3% en dépit d'un taux de chômage qui avoisine les 15%, a-t-il dit.

Chahed a aussi fait état d'une nette amélioration de la situation sécuritaire en Tunisie en dépit d'une conjoncture économique extrêmement difficile.

« Bien que la situation sécuritaire se soit considérablement améliorée, le risque zéro n'existe pas », a-t-il souligné.

Tunisie

Ligue des champions - Al Ahly surprend l'Espérance et prend la première place

C'est bon pour Al Ahly ! Opposé vendredi à l'Espérance de Tunis à l'occasion de la… Plus »

Copyright © 2018 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.