Afrique: Paludisme - 91% des décès ont été enregistrés en Afrique en 2016

En s'assurant que l'objectif sera atteint, le gouvernement, en collaboration avec plusieurs intervenants, a lancé hier un programme de distribution de moustiquaires imprégnées aux femmes et aux nourrissons.

En effet, pour cette institution, Ces dernières décennies, le monde a accompli certes des progrès historiques dans la lutte contre le paludisme, en témoigne la réduction de plus de la moitié des cas de décès dûs au paludisme

« En 2016, un nombre alarmant de personnes, 216 millions, ont contracté le paludisme dans le monde - 5 millions de plus que l'année précédente. Le nombre de décès dus au paludisme stagnait à 445 000, dont 91 % sont survenus en Afrique », a révélé le partenariat Roll back malaria (Rmb), à la veille de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, qui se tiendra le mercredi 25 avril, autour du thème « Prêt à vaincre le paludisme ».

En effet, pour cette institution, Ces dernières décennies, le monde a accompli certes des progrès historiques dans la lutte contre le paludisme, en témoigne la réduction de plus de la moitié des cas de décès dûs au paludisme Depuis 2000, en sauvant près de 7 millions de vies. Aussi, sept pays ont été certifiés exempts de paludisme (l'Arménie, le Kirghizistan, les Maldives, le Maroc, le Sri Lanka, le Turkménistan et les Émirats arabes unis) en 2010. Et plusieurs pays, dont l'Algérie, l'Argentine, le Paraguay et l'Ouzbékistan, sont en bonne voie d'être certifiés exempts de paludisme par l'Oms.

Mais, « les financements ont stagné et les progrès sont au point mort, mettant des millions de vies en péril et compromettant plusieurs décennies d'investissements », déplore Rmb. Et, ajoute-t-il, la moitié du monde demeure exposée au risque de paludisme aujourd'hui, une maladie que l'on peut éviter et traiter, et qui tue encore un enfant toutes les deux minutes.

Cette menace a suscité des réactions de la part des acteurs : « Après une décennie de succès à repousser le paludisme, il est à nouveau en hausse et reviendra avec une vengeance si nous ne réagissons pas de manière décisive maintenant », a prevenu Dr Kesete Admasu, Président directeur général du Partenariat Rbm pour mettre fin à la malaria. Ce qui a fait dire à Dr Winnie Mpanju-Shumbusho que la lute contre cette maladie n'est pas encore gagnée, " nous avons également besoin des citoyens et de l' action communautaire dans le monde pour conduire l' élan en vue d' atteindre des objectifs mondiaux", dit-elle.

Ainsi, pour cette journée mondiale de lutte contre le paludisme, le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré: « Journée mondiale contre le paludisme nous rappelle les défis qui restent. La tendance à la baisse des cas de paludisme et de décès est au point mort et le financement vital pour les programmes de lutte contre le paludisme a doublé plat. Si nous continuons sur cette voie, nous allons perdre les gains pour lesquels nous nous sommes battus si dur ».

Plusieurs évènements ont été organisés à la veille de cette célébration dans certains pays comme au Nigeria, où la maladie fait de nombreuses victimes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.