24 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Tshisekedi prononce son discours face à des milliers de militants

Photo: Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Felix Tshisekedi président du Rassemblement-aile Limete, accueilli par les membres de son parti, l’UDPS à Kinshasa (archive)

Les autorités avaient donné leur feu vert à la tenue de cette réunion publique du principal parti d'opposition congolais au cours duquel son leader Félix Tshisekedi, élu à la tête de cette formation il y a 3 semaines, a pris la parole. Le meeting s'est déroulé dans le calme, devant quelques milliers de militants venus écouter le leader de l'UDPS.

Félix Tshisekedi est déterminé à démontrer qu'il est bel et bien celui qui pourra mener l'opposition congolaise jusqu'à la victoire à la présidentielle. Félix Tshisekedi a donc salué la décision des autorités d'autoriser ce rassemblement, tout en incitant les autorités à aller plus loin sur le chemin de la décrispation.

Certains ont attendu plus de cinq heures sous le soleil. Félix Tshiekedi et son cortège ont mis plus de deux heures à parcourir la quinzaine de kilomètres qui séparait sa résidence de la place Sainte-Thérèse. Il faut dire qu'un meeting autorisé, cela fait longtemps que les militants de l'UDPS attendaient cela.

Comme annoncé, la présence policière était discrète, il y avait comme un parfum de décrispation cet après-midi. Félix Tshisekedi a commencé par demander une minute de silence pour les victimes congolaises du Kasaï et de l'Est du Congo. Puis il a fait ce que ses partisans attendaient de lui : endosser le costume de candidat à la présidentielle et démentir les rumeurs sur d'éventuelles négociations pour un poste de Premier ministre.

« Le congrès m'a élu pour être candidat à la présidentielle. Comment me rabaisser à la primature » a-t-il lancé, appelant les militants à ne pas écouter ses « détracteurs ». « Cette autorisation n'est pas un cadeau, c'est une conséquence de notre lutte », a-t-il aussi déclaré pour inciter ses militants à ne pas se décourager, avant de redire son opposition à la machine à voter, ce système de vote via écran tactile qualifié de machine à « tricher ».

Dans un second temps, le nouveau patron de l'UDPS a dévoilé les grandes lignes de son programme. Il a fustigé la corruption, qui selon lui gangrène la RDC, et longuement insisté sur l'éducation en promettant notamment la gratuité pour les écoles primaires en cas d'élection.

« Les autorités sont sur la bonne voie »

Félix Tshisekedi a salué la décision des autorités d'autoriser ce rassemblement, tout en incitant les autorités à aller plus loin sur le chemin de la décrispation.

En savoir plus

Meeting de l'Udps sur fond de trève politique - Tout bénef pour Kabila

Après plusieurs mois de suspension des manifestations politiques dont certaines, contre le régime, ont… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.