25 Avril 2018

Cameroun: Abords de l'autoroute Yaoundé-Nsimalen - L'occupation doit être harmonieuse

Le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Jean-Claude Mbwentchou a lancé hier à Yaoundé une étude portant sur leur aménagement.

Dans le souci d'assurer une occupation harmonieuse des abords de l'autoroute Yaoundé-Nsimalen suivant un standard particulier et de limiter l'extension anarchique de la ville, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain (MINHDU) a procédé hier à Yaoundé au lancement des études y relatives.

Pour Jean-Claude Mbwentchou, si à terme la réalisation de cet important projet vise à apporter une solution durable au problème de congestion dont souffre la capitale, il pose tout de même d'autres défis. Notamment la maîtrise de la mise en valeur des abords de cette infrastructure; la maîtrise du développement spatial des communes traversées par l'autoroute; la garantie de la sécurité des personnes et des biens aux abords de l'autoroute.

«L'étude d'aménagement du corridor urbain des abords de l'autoroute Yaoundé-Nsimalen s'inscrit dans le cadre de la recherche des réponses appropriées à ces défis à travers une démarche scientifique qui est l'élaboration de plans des secteurs des communes traversées par cette autoroute», at- il précisé.

Pour leur faisabilité, ces études bénéficieront de l'appui technique d'ONU-Habitat qui travaillera en collaboration avec la Mission d'aménagement et d'équipement des terrains urbains et ruraux (MAETUR), conformément aux clauses de l'accord de contribution signé le 16 février 2016.

Longue de 10,8 km en rase campagne et d'environ 10 km en section urbaine, l'autoroute Yaoundé-Nsimalen traverse les communes de Yaoundé III, Yaoundé IV dans le département du Mfoundi, la commune de Mfou dans la Mefou et Afamba et celle de Bikok dans le département de la Mefou et Akono.

En présence de Jacqueline Koung à Bessike, ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, et de Marie- Rose Dibong, secrétaire d'Etat à l'Habitat, et des autorités de la région du Centre, Jean-Claude Mbwentchou a vivement recommandé l'implication de toutes les parties prenantes à travers divers espaces de concertations animés par les experts.

La cérémonie d'hier avait pour but de créer un premier contact entre les différents acteurs impliqués; de présenter le cahier de charges des experts; de recueillir les premières préoccupations sur les aménagements envisagés; d'échanger sur le calendrier de réalisation de l'étude et de discuter du rôle à jouer par chaque acteur .

Cameroun

La voleuse du bébé de Vanessa Tchatchou s'est évadée de la prison de Kondengui

Ce crime odieux fut révélé à l'opinion nationale et internationale, par notre organisation,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.