25 Avril 2018

Mali: Privatisation de l'Huilerie cotonnière du Mali - Koulikoro perd de plus de 60 millions de F CFA par mois

C'est ce qui ressort du rapport d'analyse sur l'impact économique de la privatisation de l'Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) à Koulikoro. Selon des élus, cette mesure « impopulaire » a provoqué l'effondrement de l'économie de la région de Koulikoro et l'émergence de la pauvreté et de la misère.

Koulikoro était une ville industrielle par excellence ne disposant pas d'autres ressources économiques importantes. Son économie était essentiellement rattachée à l'unité industrielle de l'Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA). Dix ans après la privatisation de cette industrie suivie d'un arrêt de fonctionnement, l'économie de la capitale de la 2ème région est au ralenti. Au point qu'on assiste à l'effondrement de la vie sociale. Des centaines de travailleurs compressés ne savent plus à quel dirigeant se fier pour la gestion efficace et efficiente de leur plan social estimé à plus de 8 milliards de francs CFA. Ceci est important quand on sait que beaucoup d'irrégularités ont été décelées lors de la répartition des 2, 1 milliards de francs CFA aux travailleurs compressés.

La fermeture de cette usine a eu des conséquences sociales et économiques. Pour des élus de la localité, c'est la mairie qui a souffert en premier lieu des conséquences de la fermeture de l'HUICOMA avec des effets dévastateurs sur les recettes et la masse salariale de ses travailleurs. Elle a également provoqué l'immigration de la population. Le maire demande à l'Etat de prendre ses responsabilités face à certains engagements.

Selon Eli Diarra, la fermeture de l'HUICOMA a fortement impacté les recettes de la collectivité. « La mairie avait une patente de plus de 60 millions par an que l'HUICOMA payait. Donc c'est tout cet apport, plus la masse salariale, la consommation des gens dans la ville, etc. ça faisait tourner l'économie de la ville. Imaginez une manne financière de 90 millions qui était injectée dans l'économie locale, soit partie... », déplore le maire de Koulikoro, pour qui l'impact n'a été que catastrophique.

« L'HUICOMA seule employait plus de 600 personnes de la population de Koulikoro. Sur le plan social, il y a eu beaucoup de mariages qui ont été mis à mal, beaucoup de divorces, beaucoup d'exode, d'immigration (des jeunes sont partis). C'était aussi le commerce autour de l'HUICOMA, tout cela est parti à l'eau », regrette Eli Diarra, mairie de Koulikoro.

Mali

Ligue des Champions - Le Stade Malien en quête de revanche

Le Stade Malien joue ce samedi à Bamako l'Asec Mimosas en 16e de finale aller de la Ligue des Champions Total.… Plus »

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.