25 Avril 2018

Sénégal: Calendrier scolaire - Un réaménagement envisagé sans l'arrêt des grèves

La coordination des inspections d'académie, les directions centrales du ministère de l'Education et autres services concernés par les examens et concours, ont annoncé une série de propositions relatives au réaménagement du calendrier scolaire.

Ainsi, de concert avec les parents d'élèves et les syndicats ayant accepté de lever le mot d'ordre, les acteurs ont retenu les 26 et 27 Juin 2018 pour l'examen du Certificat de fin d'études élémentaire et du concours entrée en 6ème. Pour le Brevet de fin d'études moyennes (Bfem), ils ont proposé la date du 24 juillet 2018. En ce qui concerne le baccalauréat, la coordination des inspecteurs a retenu la date du 29 Juin pour les anticipées de philosophie et le bac général à partir du 17 juillet 2018 et le bac technique qui démarre le 02 Juillet 2018.

Après une analyse sur l'impact du quantum horaire sur le rythme de progression des enseignements et apprentissages, les inspecteurs ont fait savoir que la situation au niveau de l'élémentaire est globalement stable. C'est le moyen et le secondaire, indiquent-ils, méritent une attention particulière, même si la situation n'a pas atteint un seuil critique, surtout comparée aux années 2012 et 2016. « La plupart des lycées et collèges (environ 80%) ont entièrement fait les compositions, même si les conseils de classe ne sont pas encore tenus dans bon nombre d'établissements », lit-on dans le document.

Pour l'organisation de cours de rattrapage et de renforcement, les inspecteurs soutiennent que ce « réaménagement sera mis à profit pour élaborer et mettre en œuvre des plans de rattrapage et de renforcement dans toutes les disciplines fondamentales, notamment en philosophie, particulièrement dans les établissements fortement touchés par la grève ».

Ces propositions déposées sur la table du ministre, restent-elles pertinentes au regard de la situation. En effet, certains acteurs s'étonnent de la précipitation des inspecteurs d'académie à proposer un réaménagement du calendrier scolaire face à la persistance de certains syndicats d'enseignants à poursuivre le mot d'ordre de grève. Car, le syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss), le cadre unitaire des enseignants du moyen secondaire (Cusems), le syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), l'Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden), continuent leur 7ème plan d'actions. Ils menacent même d'annoncer un 8ème plan d'actions pour amener le gouvernement à la prise en charge de leurs préoccupations. Réponse attendue aujourd'hui, mercredi 25 avril, à Diourbel, à l'occasion de la marche nationale qu'ils comptent organiser pour exiger un alignement de l'indemnité de logement.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.