Algérie: Le pays pré-certifiée par l'OMS pour éliminer le paludisme d'ici la fin 2018

En s'assurant que l'objectif sera atteint, le gouvernement, en collaboration avec plusieurs intervenants, a lancé hier un programme de distribution de moustiquaires imprégnées aux femmes et aux nourrissons.

ALGER- La célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, mardi à Alger, a coïncidé avec la pré-certification de l'Algérie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme pays devant éliminer le paludisme d'ici la fin 2018.

"Cette année est placée sous le signe de la pré-certification de l'Algérie par l'OMS comme pays devant éliminer le paludisme d'ici la fin 2018", a indiqué le directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, Djamel Fourar, lors de cette Journée, précisant que l'Algérie figure parmi les quelques pays dans le monde ayant eu la chance de pouvoir présenter le rapport de certification de l'élimination du paludisme.

Lire aussi: Programme de vaccination: l'Algérie a réussi à éradiquer des maladies contagieuses

Il a fait savoir que l'Algérie recevra prochainement la commission de pré-certification de l'élimination du paludisme. A cet effet, les services du ministre de la Santé s'activent à préparer les documents et les rapports concernant les efforts déployés pour éradiquer cette pathologie.

"Cette journée va nous permettre aussi de partager tout ce qui est entrepris avec les différents professionnels de la santé et mettre en valeur tous les efforts déployés par l'Algérie depuis les années 1960 quand notre pays avait entamé son programme d'éradication du paludisme", a ajouté M. Fourar.

Pour rappel, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été honoré en janvier dernier à Addis-Abeba (Ethiopie), par l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) pour son action et ses efforts en matière de lutte contre cette maladie, l'ALMA étant une alliance de 49 pays africains qui œuvrent dans le but de mettre fin au paludisme sur tout le continent d'ici 2030.

Lire aussi: Addis-Abeba: le Président Bouteflika honoré pour son action dans la lutte contre le paludisme

Selon les informations recueillies à l'occasion de cette Journée organisée à l'Institut national de Santé publique avec l'appui de l'OMS sous le thème "Prêt à vaincre le paludisme", la situation épidémiologique en Algérie est marquée par la notification de cas de paludisme essentiellement importés, allant de 400 à 800 cas par an en moyenne, avec zéro cas de transmission locale depuis 2014.

Selon la déléguée du bureau OMS Algérie, Lilya Oubraham, son Organisation a identifié 21 pays potentiels à éliminer le paludisme d'ici 2020 et travaille en collaboration avec les gouvernements de ces pays en les appuyant à accélérer l'atteinte de cet objectif.

Le paludisme fait plus de 400.000 morts chaque année à travers le monde, selon l'OMS, relevant qu'en 2016, il a été enregistré 216 millions cas de paludisme dans 91 pays, dont 90% en région africaine, soit 5 millions de cas en plus qu'en 2015.

En 2016 aussi, cette pathologie avait entrainé 445.000 décès dont 91% en Afrique, selon les statistiques de l'OMS.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.