26 Avril 2018

Tunisie: L'argent fera-t-il la compétition?

Un grand intérêt a été donné au tirage au sort de la compétition qui a eu lieu avant-hier à Jeddah en présence de plusieurs sommités du football arabe. Rappelons à ce propos que le tenant de la couronne arabe ouvrira contre le gagnant de la poule «B» qui sera connu ultérieurement après un tournoi éliminatoire de deux poules (A et B).

Ce tournoi déterminera les noms des deux vainqueurs qui compléteront la liste des trente-deux clubs participant à cette compétition arabe. Rappelons que, dans ce tournoi complémentaire, le CA tentera de rejoindre l'EST, l'ESS et le CSS dans la liste des trente-deux participants arabes.

Pour sa part, l'ESS affrontera le club jordanien d'Arramtha. Quant au CSS, il croisera le fer avec les Irakiens d'Annaft irakien.

Des tirs à rectifier

La première remarque négative qu'on peut faire à propos de cette «refonte», c'est qu'elle a été improvisée par quelques personnes sans une concertation élargie impliquant les experts du football dans le monde arabe. Par exemple, le fait que quelques pays comme l'Arabie Saoudite, l'Algérie, l'Egypte ou la Tunisie participent à cette compétition avec trois ou quatre clubs dans une joute appelée «Coupe arabe des clubs champions» en fausse le charme. En effet, seuls les champions et à la rigueur leurs dauphins ont normalement le droit de prendre part à cette compétition.

Il y a également le démarrage de la compétition qui pose problème car il coïncidera avec la pleine période d'intersaison et de préparation d'été de tous les clubs.

Cette compétition qui n'est pas reconnue par la Fifa empiétera sur les compétitions locale et continentale des clubs (Afrique et Asie), sans parler de l'activité des équipes nationales dans lesquelles sont engagés les meilleurs joueurs des clubs champions.

On la veut spécifique au monde arabe mais faudra-t-il d'abord qu'elle soit officiellement reconnue par la Fifa pour bénéficier de l'engouement du public des pays arabes d'abord et de celui du monde entier ensuite. Car ce n'est que de cette façon qu'elle attirera les sponsors, la publicité et les médias capés.

Même la répartition des trente-deux clubs dans deux poules «A» et «B» servant à tirer au sort les matches des trente-deuxièmes de finale a été faite d'une manière jugée par certains pays comme «arbitraire» car elle a été établie, apprend-on sur la base du dernier classement des pays actualisé par la Fifa à la veille du tirage au sort. A ce sujet, il y a à boire et à manger puisque pour une compétition très spécifique, il faudrait une répartition aussi spécifique.

Bref, pour une formule littéralement revisitée, il y a lieu d'attendre la fin de la compétition avant d'en tirer les enseignements objectifs visant à la perfectionner comme il se doit. Et contentons-nous de dire que, pour le moment, il y a de quoi appâter tous les clubs arabes huppés. C'est qu'on ne crache jamais sur six millions de dollars !

Tunisie

Ligue des champions - Al Ahly surprend l'Espérance et prend la première place

C'est bon pour Al Ahly ! Opposé vendredi à l'Espérance de Tunis à l'occasion de la… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.