26 Avril 2018

Congo-Kinshasa: Le Nord-Kivu détient 45% des violations des droits de l'Homme commis en mars 2018

Photo: Natalia Micevic/UNHCR
Esta a fui sa ville natale de Nizi avec son mari et ses deux jeunes enfants. Ils sont retournés à Chioma dans la province de l'Ituri, mais ne peuvent pas retourner à Nizi à cause de la violence continue.
communiqué de presse

Goma, le 25 avril 2018 - Le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l'Homme (BCNUDH) a publié mercredi les statistiques des droits de l'Homme pour le mois de mars 2018 lors de la conférence «One UN» de la MONUSCO.

Sur toute l'étendue du territoire national, 406 cas de violation des droits de l'homme ont été documentés en mars. Ce qui représente une diminution par rapport au mois de février, avec seulement 525 cas, selon le chef du Bureau BCNUDH, Abdoul Aziz Thioye.

Une nouvelle fois, la province du Nord Kivu se taille la part du lion puisque la grande majorité de ces violations ont été enregistrées dans la seule province du Nord-Kivu, soit environ 45%.

Le rapport précise que les agents de l'Etat sont responsables de près de 70% de ces violations, dont l'exécution extrajudiciaire d'au moins trente et une personnes. Les groupes armés sont, quant à eux, responsables de 30% des violations dont les exécutions sommaires de 53 personnes.

Abdoul Aziz Thioye note que, pour le 6ème mois consécutif, les agents de l'Etat y ont commis davantage de violations que des groupes armés. 60% pour les agents de l'Etat contre 40% pour les groupes armés.

Les militaires des FARDC sont les principaux responsables parmi toutes les parties en conflit pour environ 34%. Tandis que, les combattants des Mai-mai Mazembe sont les principaux responsables parmi les groupes armés pour environ 8%.

Une diminution par rapport au mois de février, avec seulement 525 cas, selon le chef du Bureau Conjoint des Nations unies aux droits de l'homme.

Par ailleurs, le BCNDH dit avoir documenté 40 violations des droits de l'homme et des libertés fondamentales liées à des restrictions de l'espace démocratique sur l'ensemble du Territoire congolais, soit une baisse par rapport au mois précédent.

Congo-Kinshasa

Kindu, Lubumbashi, Kalemie - La campagne de Fayulu émaillée d'incidents

Depuis trois jours, les rassemblements de l'opposant Martin Fayulu sont perturbés. Ce mercredi matin de nouvelles… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.