26 Avril 2018

Mali: Gestion de l'insécurité alimentaire au Mali - Le CSA recevra de la part de l'Etat plus de 16 milliards FCFA

C'est une révélation de M. Oumar Ibrahim Touré, ministre commissaire à la sécurité alimentaire, lors de sa rencontre du lundi dernier avec la presse. Il s'agissait pour lui de faire la restitution des recommandations des travaux et la riposte à apporter pour atténuer la souffrance des populations vulnérables.

Cette sortie médiatique fait suite à la tenue du 15ème conseil national de la sécurité alimentaire à Bamako. Aux dires de M. Oumar Ibrahim Touré la sécurité alimentaire est assurée lorsque tous les habitants ont, à tout moment, la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive, leur permettant de satisfaire leurs besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine et active.

Selon lui, le commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) distribuera au total 31 464 tonnes de céréales aux populations les plus vulnérables au compte de la campagne 2018.

Aussi, M. Touré fait savoir que le CSA recevra de la part de l'Etat, 11 693 000 000 F CFA pour répondre aux difficultés alimentaires des populations les plus vulnérables. S'agissant du volet aliment bétail, le montant attendu est 5 051 332 500 FCFA. Ce qui est estimé à plus de 16 milliards de francs CFA.

Par ailleurs, il dira que la situation alimentaire du pays, à l'issue de la campagne agricole 2017-2018, mérite une attention particulière de la part du gouvernement et de ses partenaires. Cela, pour des raisons dues : à l'insuffisance des pluies en début de campagne et l'arrêt précoce des pluies en septembre ; la faiblesse de la crue ; les dégâts des ennemis des cultures et l'insécurité au centre et au nord du pays.

Il ressort de l'évaluation définitive du système d'alerte précoce, sur la situation alimentaire que pendant la période de soudure de juin à août, environ 932 651 personnes seront en phase de crise dans 591 communes du pays ; 3 400 000 personnes vivront en phase 2 ou stress à la soudure.

Pour cela, le commissariat à la sécurité alimentaire a recommandé au gouvernement et aux PTF de faire des distributions alimentaires gratuites ; renforcer la résilience des populations face aux chocs ; reconstituer le cheptel ; faire la promotion de la pisciculture à travers les aménagements de proximité et poursuivre des actions de relèvement etc.

Mali

A Ménaka, la Minusma forme les forces pour sécuriser le scrutin

Plus que trois semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle. Une élection dans un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.