Liberia: Infrastructures sportives - George Weah Veut copier l'exemple du Congo

Le président de la République du Liberia, George Weah, impressionné par la beauté du Complexe sportif la Concorde de Kintélé, à Brazzaville, a émis le vœu de copier l'exemple du Congo afin de motiver la jeunesse libérienne à pratiquer le sport dans des conditions idoines.

« Je me souviens d'un très grand match contre le Malawi. A l'époque, je venais de quitter Monaco. Notre stade était tombé, parce que le nombre de spectateurs avait dépassé celui des places. Il y a eu beaucoup de morts. Je crois qu'il faut construire un grand stade. Nous allons copier l'exemple du Congo et voir comment construire un stade pareil chez nous », a promis le chef de l'Etat libérien, en présence du ministre congolais des Sports et de l'éducation physique, Hugues Ngouélondélé.

« De telles infrastructures dans un pays, sont un symbole et permettent d'éviter des catastrophes » a conclu l'unique joueur africain à remporter le Ballon d'Or France football en 1995.

Dans la délégation congolaise venue l'accueillir au complexe de Kintélé, George Weah a retrouvé son ancien coéquipier au Paris Saint-Germain, le Brésilien Valdo, devenu entraîneur des Diables rouges des moins de 17 et 20 ans. Le président de la République du Liberia s'est rappelé des vieux souvenirs de leur complicité sur le terrain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.