6 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Règlement des conflits et litiges - Les rois et chefs traditionnels instruits sur les mécanismes non juridictionnels

Comment la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels (CNRCT) doit-elle contribuer avec plus d'efficacité à la cohésion sociale et à la paix, au niveau national, sans contredire ou gêner par endroit, le dispositif judiciaire national, étant entendu qu'il s'agit avant tout de renforcer l'Etat et non l'affaiblir ?

Face à cette problématique, il est apparu opportun aux yeux de la Cnrct de solliciter l'expertise de la justice. Voilà qui explique, la présence du Garde des sceaux, ministre de la justice et des Droits de l'homme, M. Sansan Kambilé au siège de cette institution, le vendredi 4 mai dernier à Yamoussoukro.

Il s'est donc agi pour le ministre Sansan Kambilé, d'instruire ses hôtes sur l'article 175 de la Constitution et de les éclairer sur les limites et la valeur formelle des jugements rendus par les instances non juridictionnelles de la Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels.

Notamment la Commission nationale de règlement des conflits de la Cnrct, laquelle repose sur 33 Comités régionaux installés sur toute l'étendue du territoire. A cela, se sont ajoutés des échanges pour une collaboration étroite entre cette instance non juridictionnelle et la justice.

« La Chambre nationale des rois et Chefs traditionnels qui vous invite aujourd'hui est investie entre autres missions, du règlement des litiges et conflits, dans un cadre non juridictionnel.

En agissant ainsi, la Côte d'ivoire prend date avec l'histoire des traditions, notamment celles qui réhabilitent et préservent nos valeurs traditionnelles dans l'intelligence des pratiques juridictionnelles modernes, pour renforcer l'Etat .

Les Rois et Chefs traditionnels ont toujours assuré les fonctions de médiateurs, de négociateurs, d'arbitres, de conciliateurs et de juges, pour les communautés dont-ils ont la charge, dans l'unique objectif de préserver la cohésion sociale et la paix, pour le développement de la société au niveau local.

Nous sommes persuadés que votre concours nous permettra de saisir toutes les dimensions de l'article 175 de la Constitution relatif à la mission qu'il porte pour la Cnrct .

Nous voulons savoir compter sur vous,n pour une collaboration harmonieuse et fructueuse afin de renforcer davantage la cohésion et la paix en Côte d'ivoire », a dit le président de la Cnrct, Sa Majesté Awoulae Tanoé Paul Désiré.

Cote d'Ivoire

Elections partielles - Contestation des résultats à Grand-Bassam

Les résultats des élections municipales et régionales partielles de dimanche sont tombés. Le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.