Sénégal: Ziguinchor - Le quartier Lyndiane recense ses problèmes

Lyndiane, l'un des plus grands et peuplés quartiers de la ville de Ziguinchor (avec Kandialang) manque presque de tout. Ses jeunes ont organisé un forum, samedi dernier, pour recenser les problèmes, en vue de les soumettre aux autorités locales compétentes ou à des partenaires afin que des solutions durables soient trouvées.

Certes, le forum a enregistré une faible présence des habitants de Lyndiane, notamment des adultes (hommes et femmes), mais il a permis d'exposer tous les problèmes auxquels sont confrontées les populations du quartier. Il s'agit, entre autres, du manque d'infrastructures.

D'après les participants, cette partie de la ville de Ziguinchor ne dispose pas de routes bitumées, hormis celle qui part du quartier Grand-Dakar et aboutit au village de Djibélor, à la sortie ouest de la commune.

« Nous éprouvons beaucoup de difficultés pour évacuer nos malades vers les hôpitaux de la place, surtout pendant l'hivernage, à cause du mauvais état des routes, qui ne sont pas goudronnées », a expliqué le coordonnateur du comité d'organisation du forum, Famara Vieux Mokossoro Diédhiou.

Il n'a pas occulté l'absence de mur de clôture dans plusieurs établissements scolaires et le « petit nombre de structures sanitaires, d'écoles et de collèges, par rapport aux besoins ».

Des voix se sont également élevées pour déplorer le fait que plusieurs endroits de Lyndiane, comme le sous-quartier de Djibékel, ne soient pas électrifiés, exposant du coup leurs populations à l'insécurité dès la tombée de la nuit.

Par ailleurs, les habitants de Lyndiane n'ont pas du tout apprécié le fait que les véhicules de ramassage des ordures ménagères n'arrivent pas dans leur zone, ce qui les expose aux maladies.

Autres problèmes : les inondations récurrentes pendant l'hivernage, notamment dans le sous-quartier de Koboda, le manque de bornes fontaines et le « nombre réduit » de pharmacies. Ils ont également pointé du doigt le non-lotissement de certaines zones, ce qui empêche les populations de construire des maisons solides.

En plus, un plaidoyer fort a été fait pour que les femmes et les personnes vivant avec un handicap aient des financements afin qu'elles puissent mener des activités génératrices de revenus et améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs familles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.