8 Mai 2018

Sénégal: Dialogue national autour de la gestion du gaz et du pétrole - Macky Sall persiste et signe

Photo: sudonline
Le président sénégalais Macky Sall

Macky Sall n'en démord pas dans son appel à un dialogue national autour de la gestion du gaz et du pétrole. Pour cause, malgré les premières récriminations d'une partie de la classe politique juste après l'appel lancé vendredi dernier, le chef de l'Etat a confirmé hier, lundi, son invite à de larges concertations sur la gestion des ressources gazières et pétrolières du pays. C'était à l'occasion de la traditionnelle cérémonie de levée des couleurs.

Prenant le contrepied des sorties récriminant son appel au dialogue national autour de la gestion des ressources gazières et pétrolières, le président de la République, Macky Sall, a en effet confirmé hier, lundi, la tenue au courant de ce mois de mai des concertations annoncées vendredi dernier sur nos ressources naturelles.

Le chef de l'Etat qui s'exprimait, lors de la cérémonie solennelle de levée de couleurs au palais de la République, a de fait instruit le ministre en charge du Pétrole et le Cos Pétro-gaz de diligenter les convocations pour que « toutes les forces vives de la nation prennent part à ces concertations ».

Et le quatrième président du Sénégal d'arguer dans la foulée : « Les concertations doivent permettre à notre pays de mieux tirer profit des ressources naturelles (pétrole et gaz)... dans la cohésion et la solidarité ».

Et comme pour prévenir toute velléité de sabordage de son appel, le chef de l'Etat a tenu à faire remarquer que la concertation en question ne sera pas une « rencontre de polémique, mais une réflexion sur la manière de gérer les ressources pétrolières et gazières».

Pour rappel, présidant vendredi dernier la cérémonie d'ouverture à Dakar de l'Assemblée générale de l'Association des autorités anti-corruption d'Afrique (Aaaca), Macky Sall avait lancé un appel à une concertation nationale sur la gestion des ressources pétrolières et gazières du Sénégal.

Une façon, avait-il dit, de se conformer à son « ambition de gérer les ressources pétrolières et gazières de façon inclusive et durable dans l'intérêt des populations ».

Le chef de l'Etat qui avait dit espérer que tout le monde répondrait présent à cet appel « parce qu'il s'agira de parler de l'avenir de nos ressources pétrolières et gazières » avait tenu à être explicite.

Aussi avait-il dit :«Cette réflexion impliquera la société civile, l'opposition et les forces vives qui auront des idées par rapport à comment nous devons gérer ces ressources dans l'intérêt exclusif des populations sénégalaises ».

Le seul bémol à cet appel, c'est que les premières réactions de la classe politique ne plaident pas à sa matérialisation inclusive.

Le leader de Pastef, le député Ousmane Sonko, et l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye s'étaient ainsi dépêchés de tourner le dos à l'appel du chef de l'Etat en indexant son caractère tardif et leur souci de ne pas donner caution aux actes dits de mal-gouvernance du régime dans la gestion des ressources gazières et pétrolières.

En savoir plus

Révision de la concession et des tarifs de l'autoroute à péage

Le décès, par accident, de Papis Baba Mballo du Collectif Gelongal, la nuit de vendredi à samedi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.