Congo-Kinshasa: Musique - NMB va rendre hommage à Bob Marley

Bob Marley.

Le rappeur va livrer son concert au Chapiteau Planète J, le 11 mai, à la date anniversaire de la mort du roi du reggae dont il est l'un des fans inconditionnels.

En répétition depuis quelques semaines déjà chez la Pina, Ntoto Mabiala Bienvenu, alias NMB la panthère, qui se prépare à faire un come back mémorable sur la scène de Kinshasa, précise que « tout va bien jusque-là » . Pas vraiment étonnant qu'il y revienne à l'occasion de la soirée en hommage à son idole, Bob Marley. En effet, c'est une reprise personnelle de No woman no cry, ce tube intemporel et transgénérationel du roi du reggae qui fit sa renommée à Kinshasa. Venu de son Matadi natal, le rappeur avait justement séduit les Kinois au son de son fameux Woman no cry où il avait rapé en yombe, sa langue maternelle. C'est donc vraiment à dessein que NMB a choisi de faire coïncider son come back sur la scène kinoise à la date anniversaire de la disparition de Bob Marley. « C'est l'un de mes idoles à l'instar de 2Pac », a-t-il confié au Courrier de Kinshasa.

Pour ce qui est du répertoire de ce concert du 11 mai, il est clair que NMB reviendra sur ce titre fétiche mais aussi bien d'autres que les mélomanes connaissent. D'ailleurs, Woman no cry n'est pas la seule de ses œuvres connues et à avoir fait sa notoriété dans le milieu des jeunes amateurs de la musique urbaine et même au-delà de cette sphère. Il y a aussi Peace in Africa dans lequel était intervenu Jean Goubald et Ma sœur, chanté en featuring avec Lexxus Legal et que les voix aériennes de Liz Kap et Sista Ly ont encore fait plus aimer. Sans oublier surtout les passages personnels de NMB en yombe, un ingrédient qui en rajoute au charme de ses raps. À la soirée, il prendra donc le micro pour rapper également Identity, Debout Congolais, Amani, et Nuika Dance.

I'm born again, c'est pour bientôt

Pour l'heure, c'est sur YouTube que l'on peut trouver des vidéos de concerts et autres clips vieux de quelques années, entre 2004 et 2011. Car cela fait un sacré moment que l'on n'avait plus entendu parler de NMB qui, en 2014, avait pourtant annoncé la sortie imminente de son premier album. Au Courrier de Kinshasa, il a confié que le sujet était de nouveau d'actualité. « I'm born again sort bientôt avec des titres comme Identity, Amani.

Je ne l'ai pas fait depuis ce temps, parce que je n'avais pas un budget conséquent pour le mettre sur le marché », nous-a- t-il dit. Et d'ajouter : « Je n'ai pas voulu sortir un album que j'aurais écouté seul. Sans producteur, il n'est pas aisé de réaliser un album par soi-même. En RDC, beaucoup d'artistes abandonnent des projets en cours. Et donc, ce n'est tout de même pas imaginable que dans un pays de quatre-vingts millions d'habitants, l'on retrouve moins de dix stars ! Mais voilà, c'est cela notre triste réalité ».

Faute de producteur, NMB dit s'être donné le temps d'économiser assez pour pouvoir sortir son album, quatre ans après l'avoir commencé. I'm born again comprendra dix titres parmi lesquels il dénombre trois featurings dont l'un avec un Marley, en l'occurrence Dazz Flexx, fils de Ziggy Marley et donc petit-fils de Bob Marley, et un autre avec son aîné, Ferre Gola. NMB rappelle qu'il est un artiste engagé qui fait des faits sociétaux ses sujets de prédilection en vue de conscientiser les masses. Sa perspective est dans l'esprit de celle de sa génération, la génération hip-hop, dont il se targue d'être l'un des porte-parole ici au Congo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.