9 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Pour éviter les ruptures - Le gouvernement engage 14 milliards FCFA dans l'achat de vaccin

Un thème bien à propos. La 8ème édition de la Semaine africaine de la vaccination a été lancée hier, à Port-Bouët. Cette année, le thème retenu par les Etats africains est : « Le vaccin, ça marche, faites votre part ! ». Un thème qui cadre bien avec la vision des pays, selon la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Goudou Raymonde Coffie, qui a lancé la campagne. « L'instauration d'une semaine africaine de la vaccination démontre l'importance de la vaccination dans la surveillance.

Et ce thème souligne l'importance que peut jouer chacun pour garantir notre système de santé », a-t-elle indiqué, appelant de ce fait les chefs traditionnels et religieux « sans qui aucun combat ne peut être gagné », à véhiculer le message dans leur communauté. En effet, dira-t-elle, il est important que la population adhère aux campagnes de vaccination. Ce qui n'est pas toujours le cas.

« Nous avons fait le constat que la sensibilisation reste importante pour lutter contre les maladies. Il faut que la population accorde de l'intérêt à la vaccination. L'Etat fait les campagnes, mais le retour est très peu satisfaisant quant à l'engagement de certaines mamans à faire vacciner leurs enfants ».

Le gouvernement ivoirien, a-t-elle poursuivi, pour éviter les ruptures de stock en ce qui concerne les vaccins, inscrit au programme élargi de vaccination (Pev), achète son stock de l'année à l'avance. Ce qui représente un investissement assez conséquent.

« Ce sont 14 milliards FCFA que le gouvernement engage dans l'achat des vaccins pour éviter les ruptures », a déclaré la commissaire du gouvernement, ajoutant que la Côte d'Ivoire est également appuyée par la fondation Gavi où elle-même siège au conseil d'administration en tant que représentante des pays africains francophones et lusophones.

En tout état de cause, la politique gouvernementale pour une vaccination totale des enfants et femmes enceintes commence à porter ses fruits. « Les choses avancent bien. A la date du 31 décembre 2017, nous avons atteint 98% de couverture vaccinale nationale et 91% pour la rougeole. L'OMS soutient la campagne africaine.

La directrice régionale pour l'Afrique, Dr Matshidiso Moeti, dans son message, a vanté les mérites de la vaccination. « La vaccination est généralement reconnue comme l'une des interventions sanitaires les plus efficaces et les moins coû- teuses.

Dans la région africaine, la vaccination permet de sauver chaque année près de 800 000 vies qui auraient autrement été perdues à cause des maladies comme la diphtérie, le tétanos, la coqueluche ou la rougeole, sans oublier les maladies causées par le pneumocoque et les diarrhées dues au rotavirus.

Vacciner les enfants est une fondation que l'on pose pour avoir des enfants et des communautés en meilleure santé » a-t-elle indiqué. Ainsi, depuis son instauration, la Semaine africaine de la vaccination a-t-elle noté, a permis de vacciner plus de 150 millions de personnes, tous âges confondus.

En outre, des millions de personnes ont bénéficié d'une supplémentation en vitamine A et reçu des comprimés pour leur déparasitage. Par ailleurs, près de 35 millions d'individus ont été dépistés et traités pour la malnutrition.

Cote d'Ivoire

Edem Kodjo réclame la libération de Laurent Gbagbo

Au travers d'un communiqué dont copie a été adressée à notre rédaction, Pax… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.