9 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Décédé le 31 mars dernier - Dezy champion repose à Williamsville

Douloureuse était la séparation. Samedi dernier, parents, amis, admirateurs, artistes et autres hommes de la culture et des arts ont accompagné Désiré Guinon alias Dezy Champion à sa dernière demeure. Pour arriver à cette ultime séparation, c'est une foule compacte qui a accompagné l'artiste au cimetière où il a été porté en terre.

Bien avant, dans la matinée déjà, tout le gratin de l'art et de la culture a procédé, dans la douleur et la dignité, au rituel de levée de corps du défunt dans les locaux de la société de pompes funèbres "Ivoire Sépulture" (Ivosep) à Treichville.

Dans la mêlée, l'on reconnaissait les quatre membres du groupe ivoirien Magic System, ceux-là même qui ont su exporter le Zouglou, musique dont Dezy était l'un des meilleurs chanteurs à textes.

Ce qui vaut au défunt d'être surnommé, tant par les praticiens de cette musique que par ses millions de fans, de « Ronaldo du Zouglou ».

Et c'est donc à propos qu'A'salfo, leader du groupe Magic System, en synergie avec Aimé Zébié, l'un des mécènes réputés du Zouglou, ont organisé la veille, à la place Ficgayo à Yopougon, une veillée. Veillée au cours de laquelle toute une pléiade d'artistes, des mélomanes et admirateurs de Dézy ont communié.

A noter, il était midi, lorsque, sous des regards embués, des mines graves et assombries par la douleur, le cercueil blanc du pasteur Désiré Guinon, fondateur de l'Eglise "Armée royale", l'artiste Dezy Champion, a été coulissé dans la crypte du tombeau où son corps reposera et d'où son âme rejoindra le Père céleste.

Les plus courageux ne pouvaient qu'éponger les commissures de leurs yeux avec des mouchoirs ; quant à ceux qui n'en pouvaient plus, ils sanglotaient à gorge déployée. Hélas, le Champion de la musique Zouglou, devenue identité culturelle de la Côte d'Ivoire, n'est plus de ce monde. Dezy Champion est passé de l'autre côté !

Il s'en est allé auprès du Père Céleste où il préparait déjà sa place en créant l'église "Armée Royale". Il est bien de noter que c'est le 31 mars dernier à Bingerville, à l'âge de 39 ans, que l'artiste a déposé le micro.

Par-dessus tout, il reste celui qui aura apporté une solide et non effritable pierre à l'édification de "la Tour" Zouglou. L'immense œuvre discographique qu'il laisse en est le témoignage. Adieu Dezy !

Cote d'Ivoire

Edem Kodjo réclame la libération de Laurent Gbagbo

Au travers d'un communiqué dont copie a été adressée à notre rédaction, Pax… Plus »

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.