Mali: Infrastructures routières - Plus de 700 milliards de FCFA investis ces cinq dernières années

Le développement des infrastructures est aujourd'hui un défi majeur pour de nombreux pays africains afin d'accompagner la forte croissance démographique. C'est dans ce cadre que notre pays, à en croire la ministre de l'Infrastructure et de l'équipement, Mme Traoré Zéinabou Diop, lors des travaux de la 25ème conférence de la FIDIC - GAMA, a accordé une attention particulière à l'aménagement et au développement des infrastructures, en particulier avec comme but de relier la quasi-totalité des localités en toute saison.

Cette volonté est corroborée par la politique nationale des transports, des infrastructures de transports et du désenclavement dont l'un des objectifs est de contribuer à la croissance économique, par le biais d'un environnement juridique et institutionnel propice aux investissements.

Ainsi, dira t-elle de nombreux projets routiers ont vu le jour en cinq ans pour un coût de plus 700 milliards de FCFA et ont permis, entre autres, d'améliorer l'accessibilité des usagers aux services sociaux de base et de réduire la pauvreté par la création des emplois.

Elle a ajouté que dans le gouvernement déploie des efforts en faveur des acteurs et professionnels du secteur de l'ingénierie conseils notamment dans le cadre du renforcement du cadre législatif.

En matière des infrastructures, les pays africains se doivent, de plus en plus, d'opter pour des projets structurants et futuristes avec des infrastructures de qualité pour constituer la base du développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.