Cote d'Ivoire: Lutte contre le Vih/SIDA - Un centre de prise en charge et de soutien aux adolescents ouvert à Koumassi

«Initié en 2016, le Centre de prise en charge, d'accompagnement et de soutien pour les adolescents (Casa) est un projet-pilote qui a véritablement démarré en 2017 et qui a abouti en 2018« Une construction modulaire préfabriquée de 4 conteneurs de 20 pieds, composée de 3 salles pour les consultations médicales. Une salle pour les soins et soutien aux patients (séances de conseil et d'éducation), une grande salle pour l'accès à des informations éducatives et la tenue des séances de groupes de parole et autres actions culturelles et ludiques, un espace pour les actions de démonstration culinaire ou diététique, qui servira également de lieu de prise de collation, 3 sanitaires pour les adolescents et les prestataires. Ce centre est équipé en mobiliers de bureau et d'une connexion internet haut débit. Ce bâtiment est logé dans l'enceinte de l'hôpital général de Koumassi ».

C'est un don de la Fondation Mtn-Ci en collaboration avec la Fondation Élisabeth Glaser pour la lutte contre le Sida pédiatrique (Egpaf) et le Pepfar. Le coût de l'opération est estimée 42 822 740 Fcfa. La cérémonie officielle de remise des clés de centre au lieu, récemment, dans ledit établissement sanitaire.

«Initié en 2016, le Centre de prise en charge, d'accompagnement et de soutien pour les adolescents (Casa) est un projet-pilote qui a véritablement démarré en 2017 et qui a abouti en 2018 à la remise des clés», a affirmé Pr Alexandre N'Guessan, administrateur, représentant le président du Conseil de gestion, Yigo Thiam.

Selon lui, ce projet témoigne de l'intérêt du groupe Mtn pour les questions de santé mais bien plus la santé des jeunes qui constituent l'avenir du pays. Aussi a-t-il rappelé les nombreuses actions menées par cette entreprise dans le domaine de la santé: la réhabilitation de la ligne 106 avec le ruban rouge, la réhabilitation de certains hôpitaux (Treichville, Cocody, Yamoussoukro), des campagnes de lutte contre le paludisme, des opérations chirurgicales gratuites, etc.

Dr Eliane Ekra, chef de cabinet, représentant la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, s'est félicitée de la mise en œuvre de ce projet au bénéfice des adolescents. « C'est la couche la plus difficile (15-19 ans) », a-t-elle dit. C'est pourquoi elle a souhaité que d'autres communes puissent emboîter le pas à la commune de Koumassi. Aussi a-t-elle invité les acteurs de ce centre à en prendre soin.

Au nom des populations de Koumassi, Djédjé Venance, 3ème adjoint au maire, représentant le maire de la commune, a exprimé sa reconnaissance au donateur pour ce centre qui va permettre de sensibiliser les jeunes aux dangers du Vih/Sida et aux comportements à risques à éviter.

Selon Joseph Essombo, directeur-pays de l'Egpaf, «les statistiques en Côte d'Ivoire indiquent que sur une population de 22 701 556 habitants, 440 000 personnes vivent avec le Vih. Le taux de prévalence chez les adultes (15-49) est de 3,2%. Le nombre de femmes de moins de 15 ans qui vivent avec le Vih est de 250 000, nombre d'enfants (0-14 ans) vivant avec la maladie est de 29 000. Le taux de transmission de la mère à l'enfant est de 16% et le taux de décès liés au Sida est 25 000 personnes, en 2015».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.